Accueil / Actualités / Actu internationales / Les drones pulvérisateurs deviennent une tendance en Afrique du Sud
Les drones pulvérisateurs deviennent une tendance en Afrique du Sud
Les drones pulvérisateurs deviennent une tendance en Afrique du Sud.

Les drones pulvérisateurs deviennent une tendance en Afrique du Sud

Les agriculteurs sud-africains utilisent de plus en plus des drones pulvérisateurs.

L’utilisation de drones pour pulvériser les cultures est une nouvelle méthode de dépoussiérage en Afrique du Sud, avec la première licence délivrée par la Civil Aviation Authority (CAA) en 2019. Et si les coûts de démarrage sont élevés, la technologie des drones vise à pulvériser les cultures avec des engrais, les insecticides et les agents de maturation promettent d’être rentables à long terme.

En effet, les drones pulvérisateurs sont particulièrement avantageux pour les petites fermes qui manquent souvent de fonds pour déployer des avions, indique Freshplaza. Équipés de systèmes de navigation GPS et planant à environ deux mètres au-dessus du sol, ces drones spécialement équipés offrent désormais aux petits agriculteurs sud-africains une alternative moins chère aux applications d’insecticides et de fongicides à l’aide d’avion.

Lire aussi : Agriculture de précision : Le Maroc mise de plus en plus sur les drones

Cependant, si l’utilisation systématique des ULM et des hélicoptères a protégé les cultures contre les maladies, les coûts associés au déploiement d’avions pilotés continuent de jouer contre les petits agriculteurs dans les régions reculées du pays. De même, les méthodes traditionnelles d’époussetage des cultures manquent également de précision et présentent un risque de surpulvérisation, dans laquelle les fermes voisines ou les cultures non préparées sont par inadvertance aspergées de pesticides.

Regardez aussi

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

« Une culture plus élevée empêche de nombreux agents pathogènes d’atteindre la plante ». Et si la …

Un commentaire

  1. Didier Mongbomola

    Intéressant pour une agriculture durable: protection des sols, réduction du travail et de la nécessité du stockage. Le produit est-il déjà commercialisé ou encore en phase d’expérimentation. J’aimerais en savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *