Accueil / Actualités / Actu internationales / Un gadget qui détecte les produits chimiques dans nos fruits et légumes !

Un gadget qui détecte les produits chimiques dans nos fruits et légumes !

Le gadget peut notamment détecter les substances qui sont couramment utilisées pour modifier la texture, la couleur et rendre le produit attrayant.

Selon une publication du Clean India Journal, 67 millions de tonnes de nourriture, évaluées à 920 milliards de roupies indiennes, sont gaspillées chaque année en Inde pendant la récolte, le traitement, le conditionnement, le transport et la consommation.

RAAV Techlabs, une entreprise sociale basée à Delhi, s’est donnée pour objectif de réduire le gaspillage à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement en utilisant des appareils d’analyse de la qualité qui peuvent détecter toute anomalie dans plusieurs produits agricoles comme les fruits, légumes et lait.

« Nous avons développé deux dispositifs capables de générer des données en temps réel sur la détérioration et la valeur nutritionnelle des denrées alimentaires afin que les processus tels que le stockage, la logistique et la récolte puissent être planifiés et exécutés efficacement sans gaspillage. Ces appareils sont capables de réduire de 50 % le gaspillage alimentaire en Inde, à condition qu’ils soient utilisés régulièrement pendant deux ou trois ans par les agriculteurs, les intermédiaires et les consommateurs », a déclaré Rahul Kumar, co-fondateur de RAAV Techlabs, à YourStory.

Depuis la création de RAAV Techlabs en 2018, deux appareils ont été conçus et développés : un analyseur de fruits et un analyseur de lait pour détecter plusieurs paramètres indicatifs de la qualité des produits agricoles.

L’analyseur de fruits est un appareil portatif qui peut mesurer la composition chimique et identifier la détérioration dans les cinq secondes suivant l’entrée en contact avec le fruit ou le légume, indique freshplaza.

Cette détérioration est évaluée et calculée en termes de durée de conservation, de maturité, de douceur et d’acidité. Pour mesurer ces cinq éléments, l’appareil tient compte de la quantité de chlorophylle, de brix, d’acidité et d’humidité. Selon les fondateurs, l’appareil vise à déterminer le moment où le fruit ou le légume est prêt à être expédié au client final sur la base de ces paramètres et détecte les substances qui sont couramment utilisées pour modifier la texture, la couleur et rendre le produit attrayant.

Regardez aussi

Tiznit : Session de formation pour la protection de l’arganier

Session de formation à Tiznit pour protéger l’arganier. La première session de formation en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *