Accueil / Actualités / Actu internationales / La demande en chou frisé est en hausse en Europe
image_not_found

La demande en chou frisé est en hausse en Europe

En Europe, la demande en chou frisé est en hausse constante.

La demande pour le chou frisé ne cesse d’augmenter en Europe centrale et du Nord cette année. La région de Murcie en Espagne est l’une des rares régions qui produisent ce légume en hiver.

La demande du chou frisé ne cesse d’augmenter en Europe centrale et du Nord cette année. Il s’agit d’une variété de chou avec des feuilles vertes crépues qui est en train de devenir très commun dans les exploitations de la région de Murcie en Espagne. C’est l’une des rares régions de l’Europe où on peut cultiver le chou frisé en hiver, note le site d’information Freshplaza.

«Nous avons cultivé le chou pendant quelques années, mais cette campagne est exceptionnelle en matière de demande qui ne cesse d’augmenter », explique Ian Claydon, du département commercial de la société murcienne Kernel Export, cité par le site d’information qui a ajouté que c’est durant l’hiver que les volumes consommés de ce légume sont les plus importants. Le chou frisé est de plus en plus considéré comme un super-aliment en raison de ses grandes propriétés nutritionnelles, notamment en raison de sa richesse en vitamines et en calcium.

Les Pays-Bas est un marché important pour le chou frisé, car il fait partie de sa tradition culinaire. En outre, le nombre de commandes pour ce légume à partir du Royaume-Uni, l’Allemagne et les pays scandinaves est en hausse constante, indique la même source. Le chou frisé commence à rentrer dans la composition des jus et smoothies aux fruits, des plats cuits au four  et des salades bien évidemment. «Cette campagne, nous avons lancé une nouvelle production de chou vert, rouge et noir, en culture normale et biologique, poursuit Ian Claydon.

Comme cela a été le cas pour la quasi-totalité des légumes à feuilles, le marché du chou-fleur a connu beaucoup de difficultés cette année, selon Ian Claydon . «La France et le Royaume-Uni avaient une offre excédentaire et la campagne de production en Espagne a démarré un peu tôt avec des volumes plus importants que la saison dernière. Cette grande pression a fait baisser les prix », ajoute la même source.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *