Accueil / Actualités / Actu internationales / Les scientifiques s’alarment face à la résistance des criquets à la pulvérisation
Les-scientifiques-s-alarment-face-à-la-résistance-des-criquets-à-la-pulvérisation
Les scientifiques s'alarment face à la résistance des criquets à la pulvérisation

Les scientifiques s’alarment face à la résistance des criquets à la pulvérisation

Les criquets pèlerins ont changé leur schéma de migration, ce qui donne du fil à retordre aux producteurs.

Les scientifiques avertissent que les criquets sont devenus plus aptes à battre les mesures destinées à les éliminer. Une nouvelle race d’insectes a développé des adaptations telles que se cacher sous les feuilles et changer de comportement comme la dispersion, ce qui rend difficile la pulvérisation aérienne pour les tuer alors que le pays se bat pour contenir l’invasion considérée comme la pire depuis 27 ans.

La collecte de données précises sur les essaims est également devenue plus difficile à mesure que leurs schémas de migration et de regroupement ont changé. Le chef des programmes spéciaux du comté de Samburu en Ouganda, Daniel Lesaigor, a déclaré que cela avait porté un grand coup aux efforts visant à les contenir. «Les équipes de pulvérisation aérienne ont du mal à essayer de les localiser. Mais nous avons appris qu’ils se cachent souvent sous des tiges et des feuilles », a déclaré M. Lesaigor.

Selon monitor.co.ug , également Lesaigor a noté que les premiers essaims étaient plus faciles à prédire, par rapport à la nouvelle race: « Il est difficile de les repérer à l’aide de la surveillance aérienne. »

Les petites bêtes voraces aiment particulièrement les glucides comme les céréales; celui-ci étant un aliment de base et de subsistance à travers l’Afrique. En janvier, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avait prédit que le pire était encore à venir et qu’en juin, la taille des essaims pourrait augmenter d’un facteur 500. Et maintenant, au pire moment, une deuxième vague de criquets 20 fois plus importante que la première est tombée sur la région. Ceci est dû aux fortes pluies de la fin du mois dernier, selon la FAO.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *