Accueil / Actualités / Actu Maroc / Chichaoua : Élaboration d’un plan de gestion des eaux de Ain Abaynou
Chichaoua : Élaboration d'un plan de gestion des eaux de Ain Abaynou
Chichaoua : Élaboration d'un plan de gestion des eaux de Ain Abaynou.

Chichaoua : Élaboration d’un plan de gestion des eaux de Ain Abaynou

La gestion de l’eau et de l’irrigation est au menu de la réunion à Chichaoua.

La province de Chichaoua a tenu une réunion consacrée à l’examen de l’élaboration d’un plan de gestion et de préservation des eaux de Ain Abaynou situé dans la commune Ait Hadi.

Présidée par le gouverneur de la province, Bouabid El Guerrab, cette réunion était axée sur la question de la gestion participative et durable de Ain Abaynou dans un contexte marqué par la sécheresse et le tarissement des sources, rapporte la MAP.

Elle s’est tenue en présence notamment du secrétaire général de la province de Chichaoua, Abdenbi Bentaleb, le président du Conseil provincial, le directeur provincial de l’Agriculture, les autorités locales de Sidi Bouzid et Saidate et le président de la commune Ait Hadi.

A cette occasion, le secrétaire général de l’Agence du bassin hydraulique du Tensift (ABHT) en tant que partie chargée de la gestion des eaux dans ce bassin, a présenté un exposé axé sur l’importance stratégique de Ain Abaynou notamment pour l’agriculture irriguée dans la province de Chichaoua.

Lire aussi : Maroc : L’irrigation améliore la gestion de l’eau face à la sécheresse

Cet exposé a abordé les caractéristiques hydro-agricoles de cette source d’eau ainsi que le problème du déficit pluviométrique, la hausse du taux de retour des eaux d’irrigation, la situation actuelle des ressources hydriques dans la région et l’augmentation des superficies irriguées par les eaux souterraines dans le périmètre de cette source d’eau.

La présentation a aussi mis l’accent sur la nécessité d’élaborer un plan de gestion et de préservation de cette source d’eau suite à une étude de terrain réalisée dans son périmètre par une commission composée de l’ABHT, des autorités locales et des différents partenaires et usagers des eaux souterraines dans le périmètre de Ain Abaynou.

L’exposé a également abordé les questions de l’inventaire des usagers des eaux, la sensibilisation des agriculteurs sur la rationalisation de l’utilisation des eaux de la source, le respect des horaires de pompage fixés par la commission et l’installation des compteurs.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *