Accueil / Actualités / Actu internationales / Céréales : La Tunisie s’attend à une récolte moyenne de 6,5 millions de tonnes
Céréales : La Tunisie s'attend à une récolte moyenne de 6,5 millions de tonnes
Céréales : La Tunisie s'attend à une récolte moyenne de 6,5 millions de tonnes.

Céréales : La Tunisie s’attend à une récolte moyenne de 6,5 millions de tonnes

Les importations de céréales de la Tunisie devraient croître de 20 % en 2020, malgré sa production.

La récolte de céréales de la saison 2019-2020 en Tunisie sera « moyenne » et oscillera entre 6,5 et 7 millions de quintaux, selon le ministre tunisien de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques, Oussama Kheriji.

La quantité de blé tendre, récoltée durant la saison, devrait couvrir 4 à 5 mois de consommation, a déclaré M. Kheriji à la presse. Il a, à cet égard, fait savoir que les opérations d’importation du blé tendre et de l’orge se poursuivront, étant donné que les quantités récoltées, jusqu’à présent, n’ont pas dépassé les 6,2 millions de quintaux.

Le 10 juin dernier, la Tunisie avait importé 25 mille tonnes de blé tendre et 50 mille tonnes d’orge fourragère pour répondre à ses besoins. Selon l’Observatoire tunisien de l’Agriculture (ONAGRI), ces quantités, sans tenir compte de la production locale, devront permettre la couverture des besoins du pays jusqu’à mi-octobre 2020, pour le blé tendre et fin septembre 2020, pour l’orge fourragère, compte tenu du stock stratégique estimé à deux mois de consommation.

Avec une production proche de la moyenne, les importations de céréales de la Tunisie devraient croître de 20 % en 2020, selon le Système mondial d’information et d’alerte rapide (SMIAR) sur la sécurité alimentaire et l’agriculture, de la FAO.

Lire aussi : Covid-19: Le Maroc sécurise son stock de céréales

Les besoins d’importations céréalières en Tunisie pour la campagne 2020/2021 (juin/juillet), devraient atteindre environ 3,8 millions de tonnes, soit environ 20% de plus que les importations de la campagne précédente et 5 % de plus que la moyenne du précédent quinquennat (5 ans), a précisé la même source. Le pays dépend fortement des importations de céréales, principalement de blé, même pendant les années de bonne production, d’après la FAO.

Regardez aussi

Campagne agricole 2020-21 : Les travaux d'assolement avancent bien

Campagne agricole 2020-21 : Les travaux d’assolement avancent bien

Les travaux d’assolement se poursuivent selon les programmes définis et l’export marque des tendances positives. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *