Accueil / Actualités / Actu internationales / Cannabis : Le Maroc se préparerait-il à une amnistie générale au profit des agriculteurs ?
Cannabis : Le Maroc se préparerait-il à une amnistie
Cannabis : Le Maroc se préparerait-il à une amnistie générale au profit des agriculteurs ?

Cannabis : Le Maroc se préparerait-il à une amnistie générale au profit des agriculteurs ?

Cannabis : Le Maroc se préparerait-il à une amnistie générale au profit des agriculteurs ?

Après le dépôt par le PAM du projet de loi visant à «légaliser le cannabis» et réclamant «l’amnistie pour les agriculteurs du Rif arrêtés pour en avoir cultivé» en 2015, le débat houleux autour du cannabis renaît de ses cendres.

En effet, une réunion qui se tiendra ce 8 janvier, sera l’occasion pour le chef du gouvernement El Othmani d’examiner en profondeur les propositions de loi du PAM portant sur une «amnistie générale au profit des agriculteurs de cannabis» et la «légalisation de la culture de cette plante». Cette rencontre réunira à cet effet entre autres, le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, et des hauts cadres du Tracteur, selon le conseiller parlementaire Larbi El Mharchi.

L’intérêt accordé à ce dossier intervient alors que des milieux, financiers et politiques, font campagne pour une introduction du kif et surtout de son argent dans le circuit légal. En effet, le Maroc est, avec l’Afghanistan, l’un des deux premiers producteurs mondiaux de résine de cannabis, selon le Rapport mondial sur les drogues 2016 publié par L’ONU. En plus de cela, le département d’État américain indique que cette activité représente environ 20% du PIB marocain. Elle contribuerait à la survie de nombreux agriculteurs marocains. Ainsi, novembre dernier, le président du groupe des députés de l’Istiqlal a farouchement montré les enjeux économique du cannabis.

Par ailleurs, ces derniers souhaitent que les expériences de l’Uruguay et du Canada ainsi que dans certains Etats des Etats-Unis puissent servir de modèles au Maroc. Il est à noter que la législation du cannabis, dans ces pays, relève de ses vertus thérapeutiques et médicinales.

Regardez aussi

Tétouan : une formation sur la fabrication de cuiseurs solaires au profit des agriculteurs

Ouarzazate : des formations au profit des agriculteurs

Ouarzazate : des formations au profit des agriculteurs de la commune de Siroua. Plusieurs sessions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *