Accueil / Actualités / Actu Maroc / Élaboration d’un cadre réglementaire pour la préservation de l’eau dans le secteur agricole
Eau: Élaboration d'un cadre réglementaire pour la préservation de l'eau dans le secteur agricole
Élaboration d'un cadre réglementaire pour la préservation de l'eau dans le secteur agricole

Élaboration d’un cadre réglementaire pour la préservation de l’eau dans le secteur agricole

Élaboration d’un cadre réglementaire pour la préservation de l’eau dans le secteur agricole

La Cour des comptes a recommandé, dans son rapport annuel, d’élaborer un cadre réglementaire claire et applicable capable d’assurer la préservation du domaine public hydraulique (DPH) et la rationalisation de l’utilisation de l’eau au Maroc.

Ce cadre réglementaire repose, entre autres, sur la clarification des relations et des rôles de l’ensemble des institutions et des organismes intervenant dans le domaine de la gestion des barrages et la précision des conditions et des modalités d’établissement des contrats de gestion participative (contrats de nappes), souligne la Cour des comptes. Il est également question de mettre en place des mécanismes de coordination entre les agences des bassins hydrauliques (ABH) et les Offices régionaux de mise en valeur agricole (ORVMA) pour plus d’efficacité des travaux d’entretien et maintenance des réseaux de transport et de distribution de l’eau d’irrigation.

Ces recommandations viennent en appui aux différents programmes pour la gestion de l’eau au Maroc. En effet, le Royaume a mis sur pied le Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (PNAEI) pour un budget de 115 milliards de dirhams. Ce dernier oeuvre non seulement pour une gestion efficiente et efficace de l’eau mais également permettra la construction de barrages dans plusieurs régions du Maroc.

Regardez aussi

Almeria les stations de conditionnement se préparent à une grève

Israël : augmentation de la demande de fruits et légumes importés

Israël connaîtra une augmentation de la demande de fruits et légumes importés. Israël est connu …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *