Accueil / Actualités / Actu internationales / Les oléiculteurs tunisiens en colère après une baisse du prix de l’huile d’olive
L'oléiculture, un levier économique dans la province de Taourirt
L'oléiculture, un levier économique dans la province de Taourirt

Les oléiculteurs tunisiens en colère après une baisse du prix de l’huile d’olive

Les oléiculteurs tunisiens en colère après une baisse du prix de l’huile d’olive

Les agriculteurs tunisiens sont en colère et revendiquent une tarification de 7.5 dinars soit environ 26 dirhams pour le litre d’huile d’olive.En effet, les agriculteurs venus de diverses régions de la Tunisie ont observé un sit-in devant le siège du ministère de l’agriculture. Ceci rentre dans le cadre d’une protestation contre la nouvelle tarification de l’huile d’olive.

Ainsi, ces derniers, impulsés par l’Union Tunisienne de l’agriculture et de la pêche, ont également contesté le laxisme du ministère de tutelle. En effet, selon leurs dires, ce dernier n’arrive pas à prendre les bonnes décisions. D’après les oléiculteurs, il ne parvient pas à résoudre les difficultés rencontrées dans le secteur oléicole.

Abdelmajid Ouled Ali, agriculteur et membre du bureau régional de l’Utap à Bir Ali Ben Khelifa, affirme que ce laisser- aller dont fait preuve le ministère risque de compromettre la récolte qui a battu un nouveau record cette année. ” Nous sommes ici aujourd’hui pour protester contre la situation inquiétante de la récolte des olives. Cette dernière risque d’être endommagée si le ministère ne prend pas les justes décisions. Et ce,  afin de répondre aux revendications des agriculteurs. Cela fait trois ans que nous attendions une telle saison”.

La tarification imposée par l’ONH n’est pas encore définie d’une manière claire et exacte. Les prix de vente sur le marché (5.5 dinars) ne peuvent en aucun cas couvrir les coûts de la production. Nous revendiquons une tarification de 7.5 dinars », explique l’oléiculteur. Ce prix proposé par les agriculteurs peut être, selon eux, négocié et relativement revu à la baisse pour frôler les 6.5/6.8 dinars.

Regardez aussi

Souss-Massa-Sensibilisation-de-plus-de-6000-agriculteurs-au-Covid-19

Le Portugal recherche une main d’œuvre marocaine pour l’agriculture

Le Portugal envisagerait de faire venir des travailleurs marocains pour le secteur de l’agriculture. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *