Accueil / Actualités / Actu internationales / Agrumes: Le Maroc fait face à une saison difficile
Agrumes: Le Maroc fait face à une saison difficile

Agrumes: Le Maroc fait face à une saison difficile

Agrumes: Le Maroc fait face à une saison difficile.

«Il y a eu une pénurie générale d’agrumes au Maroc – il y a une diminution d’environ 75% du volume par rapport à l’année dernière», explique Michel Matouk de Cherry Hill, basé au New Jersey, World Fresh Produce, qui apporte des citrons, des pamplemousses, de la clémentine et des oranges du Maroc en Amérique du Nord. 

Le manque de production du Maroc trouve son origine dans plusieurs facteurs, explique Matouk. «Premièrement, il y avait un manque d’eau. Ensuite, la température était plus élevée que d’habitude. Mais le principal facteur de diminution du volume est dû à la saison de l’année dernière. Il y a eu une surproduction de 30 à 35 pour cent et les producteurs n’ont pas été en mesure de cueillir le volume accru des arbres assez rapidement pour éviter les problèmes de récolte de cette année. Cela a créé un choc pour les arbres et la conséquence est moins de fruits avec des calibres plus gros».

Il ajoute que cette situation a particulièrement touché les clémentines et les oranges. Par ailleurs, les exportations d’agrumes du Maroc en ont pris un coup. Selon Matouk, qui vend ces agrumes marocains en Amérique, à cette saison difficile des importations, s’ajoute un autre facteur.

En effet, l’État de Californie a vu une offre abondante d’agrumes. Le manque des fruits à exporter de Californie à la suite du Coronavirus/Covid-19 a affecté les affaires d’Asie du Sud-Est; et ce, en laissant plus de fruits sur le marché intérieur. Ceci a créé une pression à la baisse sur les prix.

 

Regardez aussi

États-Unis : le flétrissement bactérien fait des ravages au niveau des cultures

États-Unis : le flétrissement bactérien fait des ravages au niveau des cultures

Le flétrissement bactérien méridional cause des problèmes aux légumes. C’est la panique aux États-Unis. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *