×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 25 septembre 2022
Accueil / Actualités / Actu internationales / Agrumes : L’Afrique du Sud rentre en conflit avec l’UE
Maroc production agrumes bénéficie une météo clémente
Arboriculture - Ph : DR

Agrumes : L’Afrique du Sud rentre en conflit avec l’UE

Des mesures urgentes sont prises pour mettre fin à la perturbation des approvisionnements en agrumes de l’Afrique du Sud vers l’UE.

Le gouvernement sud-africain et l’industrie des agrumes ont déclaré qu’environ 900 conteneurs d’oranges bloqués dans les ports européens devraient être dédouanés rapidement.

Les conteneurs sont retenus en raison des nouvelles réglementations d’entrée dans l’UE, mais l’Afrique du Sud a déclaré qu’ils étaient déjà conformes aux nouvelles normes. Environ 1 400 conteneurs sont concernés par la décision de l’UE qui a décidé depuis le 14 juillet de bloquer les containers à problèmes.

Vous ne pouvez pas annoncer des changements dans les règles et vous attendre à ce que les nouvelles réglementations (soient appliquées) en l’espace de trois jours

Du côté Sud-Africain, le gouvernement et l’industrie des agrumes ont soutenu que la mise en œuvre de la nouvelle réglementation dans les trois jours suivant son annonce le 21 juin, et l’attente que l’Afrique du Sud se conforme immédiatement, étaient totalement déraisonnables nous apprend Fruitnet.

« Cette crise est entièrement imputable à l’UE et est au mieux une action malveillante d’un ou plusieurs responsables de l’UE qui veulent faire le plus de dégâts possible à l’industrie sud-africaine », a déclaré un haut responsable des agrumes. « Vous ne pouvez pas annoncer des changements dans les règles acceptées et vous attendre à ce qu’un pays modifie ses propres lois sur l’exportation et applique les nouvelles réglementations en l’espace de trois jours », a poursuivi la source.

« Cela impliquait non seulement l’obligation de l’Afrique du Sud de commenter la mise en œuvre dans les trois jours, mais également de fournir les numéros PU de tous les producteurs participant aux exportations vers l’UE aux autorités de Bruxelles dans les trois jours. »

La source a souligné que la réglementation avait été mise en œuvre avant même que ces étapes demandées par l’UE ne puissent être achevées. « En l’occurrence, environ 900 des conteneurs concernés étaient conformes à l’arrivée et la documentation pour le prouver a été fournie. »

Regardez aussi

Delassus s'engage dans l'énergie solaire

Irrigation : Le potentiel solaire du Maroc comme opportunité ?

Irrigation agricole : le fort potentiel solaire du Maroc, porteur d’opportunités en matière de pompage …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.