Accueil / Actualités / Actu Maroc / Agrégation agricole : nouvelles modalités d’octroi des subventions au Maroc
Agrégation agricole nouvelles modalités octroi des subventions au Maroc
Agrégation agricole : nouvelles modalités d'octroi des subventions au Maroc.

Agrégation agricole : nouvelles modalités d’octroi des subventions au Maroc

De nouvelles modalités d’octroi des subventions pour l’agrégation agricole ont vu le jour au Maroc.

Les départements de l’Agriculture et des Finances ont, conjointement, introduit deux mesures destinées à recadrer le régime des agrégations agricoles ainsi que leur accès au financement.

Il s’agit, en effet, de la mise en place d’une subvention forfaitaire d’encouragement à la création des agrégations agricoles, dont la finalité est l’assistance et l’accompagnement technique de l’agrégateur au profit des agrégés. Cela devra permettre d’atteindre les objectifs fixés dans le projet d’agrégation agricole concerné.

« Il s’agit d’une subvention à taux préférentiel pour les investissements réalisés en matière d’acquisition du matériel agricole ou celui d’élevage ainsi que pour l’acquisition des équipements en systèmes d’irrigation localisée ou de complément », rapporte Les Ecos.

Lire aussi : Maroc : plus de 600.000 ha sont désormais irrigués au goutte à goutte

Les aides seront attribuées en fonction de l’étendue des superficies avec une fourchette qui varie entre 750 DH/ha pour les grandes superficies et 2.250 DH/ha pour la culture des agrumes, alors que pour l’olivier, les seuils fixés varient entre 675 DH/ha pour les agrégations de l’olivier autour d’une unité de trituration et 225 DH/ha pour les conserves d’olives, indique la même source.

Pour ce qui est des projets d’agrégation agricole dans la filière du palmier dattier, la subvention forfaitaire sera accordée proportionnellement au nombre de pieds de palmier dattier pour les superficies agrégées ayant une densité inférieure à 80 pieds/ha et pour les palmiers dattiers se trouvant à l’intérieur des oasis.

De même, le nouveau cadre réglementaire prévoit pour les projets d’agrégation des viandes autour d’une unité d’engraissement ou d’un abattoir, un barème qui varie entre 525 DH/tête pour les petits cheptels et 175 DH/tête pour les grands cheptels.

Source : lesecos

Regardez aussi

Le développement durable comme priorité du Maroc

Le développement durable comme priorité du Maroc

La dimension environnementale au cœur de la Vision Royale. Gouvernance des ressources naturelles, protection de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *