Accueil / Actualités / Actu internationales / La Géorgie veut faire pousser des vignes sur Mars
image_not_found

La Géorgie veut faire pousser des vignes sur Mars

Le projet vise à étudier la possibilité de cultures sur cette planète, mais aussi à adapter l’agriculture sur terre aux conséquences du réchauffement climatique.

Les Géorgiens ont été les premiers viticulteurs de l’Histoire et maintenant, nous espérons devenir des pionniers dans la viticulture sur une autre planète“, annonce Nikoloz Doborjguinidzé, cofondateur de ce projet ambitieux.

Les premières traces de production de vin datent d’il y a 8.000 ans dans ce pays coincé entre les montagnes du Caucase et la mer Noire et qui bénéficie d’un climat tempéré idéal pour la culture viticole.

Fort de cette tradition, un groupe de chercheurs et d’entrepreneurs géorgiens se sont alliés pour répondre à un appel de la NASA à imaginer une “présence humaine durable” sur Mars, indique agra.fr. L’objectif étant de produire sous serre des variétés de vigne et de raisin pouvant être cultivées sur la planète rouge et donner au passage une dimension interplanétaire à l’industrie viticole géorgienne, indique agra.fr.

Le projet, nommé IX Millenium, est chapeauté par un consortium comprenant l’agence géorgienne de recherche spatiale, l’Université de commerce et de technologie de Tbilissi, le Musée national et une entreprise baptisée Space Farms.

Dans le futur, les colons sur Mars seront en mesure de faire pousser des plantes directement sur le sol de Mars. Mais nous devons d’abord créer un modèle de serre complètement contrôlable et durable“, explique Toussia Garibachvili, fondatrice de la firme Space Farms qui participe au projet.

Space Farms développe un laboratoire agricole destiné à devenir “la technologie idéale pour l’agriculture martienne du futur“. Les plantes y poussent à la verticale par couches superposées et dans un environnement à température, lumière et humidité contrôlées.

La prochaine étape sera de tester les variétés de raisin géorgiennes dans un environnement simulant celui de Mars, à l’intérieur d’un laboratoire en cours de construction à l’Université de commerce et technologie de Tbilissi.

 

Regardez aussi

Comité d’Orientation Stratégique et Conseil d'administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier

Le PIB des zones oasiennes et de l’arganier est passé de 84 à 129 milliards de dirhams entre 2009 et 2018

Réunion du Comité d’Orientation Stratégique et Conseil d’administration de l’Agence Nationale pour le Développement des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *