Accueil / Actualités / Actu internationales / Végétarisme: Qu’en pensent les marocains ?
image_not_found

Végétarisme: Qu’en pensent les marocains ?

Végétarisme: Que pensent les marocains de ce régime alimentaire ?

Dans le cadre de la Journée mondiale du végétarisme, qui se tient aujourd’hui, le 1er octobre, une question se pose : les marocains sont-ils friands de ce type de régime alimentaire ?

Pour des raisons éthiques, spirituelles ou de santé, ils sont de plus en plus nombreux à choisir le régime végétarien. La journée mondiale du végétarisme, célébrée le 1er octobre de chaque année, est l’occasion de jeter la lumière sur cette pratique alimentaire qui a aussi ses adeptes dans la société marocaine.

A l’heure où la population mondiale connait un essor sans précédent, l’élevage du bétail se fait plus intensif pour répondre à une demande insatiable et de plus en plus carnée. Face à cette exploitation animalière industrielle effrénée, des voix s’élèvent pour favoriser une alimentation plus saine et plus respectueuse de l’environnement.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), l’élevage est responsable de 14,5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, principalement du méthane et du protoxyde d’azote qui participent au dérèglement climatique et mettent en péril notre vie sur la planète.

Outre le préjudice infligé à l’environnement, la consommation excessive de viande augmente le risque de développer des maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension et l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Par contre, assure Asmae Zriouel, doctorante en nutrition et diététicienne, les personnes qui suivent un régime végétarien réduisent significativement le risque de surpoids et d’obésité.

« Cependant, ce qui inquiète à propos de ce régime, c’est le risque de carences en vitamine B12, en zinc et en fer », prévient la nutritionniste dans un entretien à la MAP, recommandant aux végétariens de veiller à assurer un apport quotidien suffisant en protéines d’origine végétale et de choisir les bonnes combinaisons d’aliments.

« Il faut savoir qu’on distingue entre différents types de régimes végétariens. Certains régimes incluent la consommation de viande occasionnelle ou encore de poisson. Les régimes végétaliens, quant à eux, excluent la totalité des produits d’origine animale, notamment le miel et les produits laitiers », a précisé Mme Zriouel.

De son côté, Nargisse Saadi, coach en développement personnel et professeur de yoga, a affirmé que depuis qu’elle a choisi un mode de vie végétarien, elle se sent bien et en harmonie avec la terre : « Au début, il est difficile de s’adapter à ce mode d’alimentation. La transition n’est pas simple mais on finit par l’accepter pour peu qu’on puisse passer la barrière psychologique », a-t-elle dit.

Nargisse qui a suivi une formation de yoga pendant près d’un mois où tout aliment d’origine animalière a été banni, se dit être conquise par l’expérience. « Je ne mange plus de viande ou de poulet depuis 2013. A présent, je vais doucement vers le véganisme », a précisé Mme. Saadi.

S’exprimant par rapport à la pratique du végétarisme au Maroc, la professeure de yoga a observé que le grand avantage aujourd’hui c’est qu’il est plus facile de se procurer des produits végétariens, notant qu’il existe plus de choix au niveau des produits, non seulement dans les magasins bios, mais également dans les grandes surfaces.

« Les restaurants s’y mettent aussi au Maroc. On trouve souvent un plat végétarien, et c’est généralement le moins cher », a-t-elle conclu.

Entre les encouragements de la coach et les mises en garde de la nutritionniste, la liberté d’opter ou non pour le régime végétarien relève de la responsabilité de tout un chacun, mais il convient toutefois de garder à l’esprit que ce régime dit d’”exclusion” doit en général faire l’objet d’un suivi assuré par un spécialiste pour répondre aux besoins nutritionnels et optimiser l’équilibre alimentaire.

Regardez aussi

La production mondiale de pêches et de nectarines diminuera

La production mondiale de pêches et de nectarines diminuera en 2020/2021

La production mondiale de pêches et de nectarines diminuera en 2020/2021. La production mondiale de …

Un commentaire

  1. Avatar
    Alexandre Clavaud

    Très bon article, en complément je peux évoquer l’ouverture du premier restaurant 100% végétarien à Casablanca, @VeggieMaroc dans le quartier Gauthier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *