Accueil / Actualités / Actu internationales / L’usage d’insecticides peut conduire en prison
Changement climatique au Maroc : De grandes réformes en vue

L’usage d’insecticides peut conduire en prison

L’usage d’un insecticide conduit un arboriculteur autrichien à 4 mois de prison ferme pour avoir tué des abeilles.

Un arboriculteur autrichien a été condamné, ce mercredi, à 4 mois de prison ferme pour avoir utilisé illégalement un insecticide pour le traitement de ses arbres, entraînant ainsi la mort de quelque 50 ruches voisines. 

L’arboriculteur a été condamné à douze mois de prison dont quatre ferme pour avoir illégalement employé du chlorpyrifos, que LCI rapporte comme étant un “puissant” produit,  dans le traitement de ses arbres.

La justice a donc condamné l’arboriculteur pour “atteinte délibérée à l’environnement”. Un verdict préventif pour le tribunal qui a rappelé que “l’usage de produits phytosanitaires ne peut s’effectuer que dans le cadre d’un équilibre entre l’écologie et l’économie”.

Par ailleurs, ce pesticide a été considéré par des études comme étant dangereux pour les femmes enceintes. Celui-ci exposerait les foetus à une altération de leur développement cérébral. En outre, la substance favoriserait le risque d’obésité et de diabète.

En 2013, l’ONGI Greenpeace appelait déjà à son interdiction pour préserver les abeilles. En mai dernier, le directeur général de la FAO (Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture), M. Jose Graziano da Silva déclarait : “Il n’est pas possible d’avoir une sécurité alimentaire si nous n’avons pas de pollinisateurs”.

Les abeilles et autres insectes pollinisateurs souffrent déjà sensiblement, à l’échelle mondiale, du recours à ce type de produits dans le milieu de l’agriculture. Depuis le 1er septembre, cinq néonicotinoïdes nocifs pour ces insectes sont interdits en France : la clothianidine, l’imidaclopride, le thiaméthoxame, la thiaclopride et l’acétamipride.

Avec 24matins

Regardez aussi

Agrumes : bien comprendre l'évolution du marché américain

Le premier exportateur mondial d’orange Valencia n’est autre que l’Egypte

Le premier exportateur mondial d’orange Valencia n’est autre que l’Egypte. L’Egypte détrône l’Espagne et devient …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *