Accueil / Actualités / Cultures / Tomate ronde marocaine, de bonnes perspectives
image_not_found

Tomate ronde marocaine, de bonnes perspectives

Il y a quelques jours à Bruxelles, s’est réunit le groupe des experts des prévisions de la tomate en UE. Représentants de producteurs et associations professionnelles des différents états membres et de la commission européenne, ont reçu les prévisions du Maroc pour la campagne 2015-2016 de la tomate. Et d’’un point de vue global, pour la prochaine campagne, les superficies cultivées en tomate dans les principaux pays producteurs ne connaîtront pas de vrais changements. Eclairage.

Le groupe des experts des prévisions de la tomate et les tomates marocaines

Le groupe des experts des prévisions de la tomate est un groupe qui se réunit deux fois par an et qui analyse donc les prévisions de la campagne des tomates dans l’UE et la situation du marché. Ce groupe figure même dans les groupes sectoriels à caractère consultatifs pour la commission européenne.

En ce qui concerne la tomate marocaine, les représentants marocains, producteurs et associations ont fait savoir lors de la réunion du groupe des experts des prévisions de la tomate en UE, que la production totale de tomates marocaines s’élèverait à 803 600 tonnes selon la répartition suivante : 68 % de tomate ronde, 6 % de tomate grappe et 26 % de tomate cerise.

La production de la tomate cerise sera réduite à cause des coûts de production élevés, à la fois pour les équipements et pour les emballages en plus des charges de la main d’œuvre, car la production de tomates cerises implique aussi une disponibilité plus importante que celle de la tomate ronde.

Les discussions et analyses des membres européens et du positionnement marocain

Pour les prévisions des autres états membres de l’Union Européenne, la France et les Pays-Bas ont déclaré que leur campagne durera jusqu’à mi-novembre, rappelant que la campagne été-automne obtient d’excellents résultats qui ont engendrés une réduction de l’offre et une augmentation de la demande suite aux températures élevées, ce qui a permis une augmentation des prix et donc le dépassement de la moyenne tarifaire enregistrée sur les cinq dernières années à partir du mois d’août.

Au niveau des prix, quelques points ont été discutés comme ceux de FEPEX (Fédération espagnole des associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes) sur la nécessité d’établir deux valeurs différentes de l’importation pour la tomate ronde et la tomate cerise. De leur côté les représentants du Maroc rappellent que la valeur forfaitaire des importations continue à être calculée sur une base quotidienne, au lieu d’une fréquence hebdomadaire comme l’avait proposé la commission européenne.

Regardez aussi

États-Unis : Le phosphore du Maroc est indispensable pour les cultures

États-Unis : Le phosphore du Maroc est indispensable pour les cultures

Les défenseurs du commerce exhortent les agriculteurs de l’Iowa à s’opposer aux tarifs sur le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *