Accueil / Actualités / Actu internationales / Tesco entre produits frais, marques fictives et fausses fermes!
Tesco entre produits frais, marques fictives et fausses fermes!
Tesco, des produits frais, des marques fictives et de fausses fermes! - photo:DR

Tesco entre produits frais, marques fictives et fausses fermes!

Tesco vend ses produits frais sous des marques fictives…

Logos symbolisant l’agriculture et drapeau britannique, Tesco vend sous des marques qui n’existent pas !

Le géant britannique de la distribution a lancé cette semaine de nouvelles marques de produits frais au nom de fermes britanniques, mais qui n’existent pas.

L’affaire est rapportée par Le Monde ce samedi 26 mars. Le journal indique que le groupe irlandais, leader du marché britannique et 3è distributeur mondial, a lancé le 21 mars 7 nouvelles marques. Par exemple “Redmere Farms” pour les légumes, “Rosedene Farms” pour les fruits, “Woodside Farms” pour la cochonnaille.

Le seul problème, ces fermes n’existent pas! Il s’agit de pures constructions marketing. Malgré leurs noms aux consonances anglaises et les paquets respirant bon la campagne des shires, les produits sont issus de l’agriculture mondialisée, souligne le journal.

Au Tesco de Brixton, dans le sud de Londres, les fraises de Rosedene Farms sont importées d’Espagne, les myrtilles du Chili et les poires de Belgique, et sous l’étiquette Redmere Farms sont proposés des champignons hollandais, des épinards italiens et des patates douces américaines. Quelques produits britanniques se trouvent bien dans le lot. Mais sur les sachets plastiques, le joli logo « exclusivement pour Tesco » est affiché.

Rien d’illégal dans ce que fait la multinationale. Les produits sont sains et rien n’interdit d’inventer des marques dont les noms ressemblent à une ferme britannique. Mais l’impression est évidemment trompeuse et a provoqué une tempête sur les réseaux sociaux.

Les associations agricoles britanniques n’apprécient en tout cas pas du tout. « Tesco a compris que les clients avaient une opinion positive des agriculteurs et il veut capitaliser là-dessus. Nous sommes contents de l’image de notre industrie, mais nous voulons qu’elle soit utilisée avec intégrité », indique Phil Bicknell, de la National Farmers Union, le syndicat de l’agriculture britannique.

L’affaire est parfaitement résumée par le caricaturiste Martin Shovel, qui a publié jeudi sur Twitter un dessin montrant deux personnes à une réception, un verre à la main. Le premier lance à l’autre : « Moi, je travaille sur les fermes fictives de Tesco. Je cultive les marques. Et vous ? ». « Y a-t-il une limite à la cupidité et au cynisme de Tesco ? ‘Rosedene Farm’ produit du Maroc »! s’indigne un consommateur sur Twitter.

Le community manager de Tesco  indique pour sa part à répondre que « Nightingale, Redmere et Rosedene ont accueilli des fermes dans le passé”, et que « ces noms de marques ont été choisis avec nos fournisseurs ».

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *