×
AgriMaghreb AgriAfriOuest AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Taounate : Inauguration d’une unité moderne de trituration de l’huile d’olive
Fès-Meknès 1000 ha seront réservés à oléiculture bio
Oléiculture - Ph : DR

Taounate : Inauguration d’une unité moderne de trituration de l’huile d’olive

Inauguration à la commune de Sidi El Makhfi (Taounate) d’une unité moderne de trituration d’huile d’olive.

Une unité moderne et mécanisée de trituration de l’huile d’olive a été inaugurée, mardi à la commune de Sidi El Makhfi, relevant de la province de Taounate.

Inaugurée en présence de l’ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon au Royaume du Maroc, Shinozuka Takashi et du gouverneur de la province de Taounate, Saleh Daha, cette unité vise à valoriser les produits oléicoles, promouvoir l’emploi et contribuer à la modernisation du secteur en vue d’améliorer les conditions de vie des agriculteurs .

D’un coût global de 4.260.000, 00 DH, ce projet a été financé par l’ambassade du Japon au Maroc à hauteur de 850.000,00 DH, sous forme de don en faveur de la coopérative Rachad Amzaz. Ledit don s’inscrit dans le cadre du programme d’aide non-remboursable aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine.

L’unité de trituration d’olives a été réalisée en partenariat avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), qui a mobilisé 570.000,00 DH, la direction provinciale de l’agriculture (1.640.000,00 DH), l’Agence pour la Promotion et le Développement économique et social des préfectures et provinces du Nord (500.000,00 DH) et la coopérative Rachad Amzaz (700.000,00 DH).

S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon à Rabat, Shinozuka Takashi a souligné que ce projet traduit l’ »excellence des relations » et « la coopération fructueuse » que le Maroc et le Japon entretiennent depuis des décennies, ce qui a permis de réaliser « des projets de grande envergure dans le cadre de l’accompagnement de plusieurs programmes de développement économique et social au Maroc ».

« Le Japon a toujours été conscient de l’importance du secteur de l’Agriculture et de l’économie solidaire, c’est la raison pour laquelle le peuple japonais n’a eu de cesse de soutenir cette politique de coopération pour promouvoir le secteur agricole par le développement des capacités de production, la mécanisation agricole et l’usage des techniques à même de réduire l’utilisation des eaux d’irrigation », a-t-il fait savoir.

Après avoir noté que ces projets tendent à réaliser une croissance économique inclusive et verte, en favorisant une gestion durable des ressources naturelles et des chaînes de valeur, le diplomate japonais s’est dit « heureux » et « fier » de « contribuer à la concrétisation du Plan Maroc Vert (PMV), fruit de la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ». « Dans le cadre du programme d’Aide non-remboursable aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine, introduit en 1989, destiné principalement aux Organisations Non Gouvernementales ainsi qu’aux collectivités locales, le Gouvernement du Japon a accordé de nombreux dons, afin de financer plusieurs projets de développement durable ainsi que de bien-être des populations rurales et urbaines dans différentes localités », indique un communiqué de l’ambassade du Japon à Rabat, faisant état de la contribution à la réalisation de 366 projets de plus de 173.735.000 DH à travers le Maroc.

MAP

Regardez aussi

cacao

Cacao : l’Afrique de l’Ouest veut adopter une position commune

Adjoumani plaide pour une position commune des chefs d’Etat dans le secteur du cacao. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *