Accueil / Actualités / Actu internationales / La Somalie décrète l’état d’urgence suite à une invasion acridienne
Somalie état urgence invasion acridienne
La Somalie décrète l'état d'urgence suite à une invasion acridienne.

La Somalie décrète l’état d’urgence suite à une invasion acridienne

La Somalie décrète l’état d’urgence suite à une invasion acridienne.

La Somalie a décrété l’état d’urgence suite à une invasion acridienne qui menace de nuire aux récoltes du mois d’avril prochain. En effet, le pays compte déjà environ trois millions de personnes confrontées à une pénurie alimentaire.

Hussein Lid, ministre somalien de l’agriculture et de l’irrigation, a déclaré que le gouvernement avait identifié un grand essaim de criquets dans les États fédéraux du sud de Hirshabelle, du sud-ouest et du Jubbaland, indique The East Africa.

Lire aussi : L’agriculture marocaine sous la menace des criquets pèlerins ? 

Avec cette déclaration, la Somalie recherche un financement ciblé et des efforts pour apprivoiser les essaims qui attaquent une région qui, selon un rapport de situation du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UNOCHA), est déjà pauvre en alimentation.

La décision de la Somalie est intervenue jeudi après que M. Lid a rencontré des représentants de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et des ministres des trois États du sud de la Somalie.

Les responsables « ont reconnu la nécessité d’intensifier les efforts dans les semaines et les mois à venir, pour atténuer les dommages à la sécurité alimentaire et aux moyens de subsistance en Somalie dus à l’infestation de criquets pèlerins », a indiqué un bulletin publié jeudi par le représentant de la FAO pour la Somalie, Étienne Peterschmitt.

Regardez aussi

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

« Une culture plus élevée empêche de nombreux agents pathogènes d’atteindre la plante ». Et si la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *