AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Rachid Benali : « les dernières pluies raniment l’espoir »
Rachid Benali : "une production d'olives en progression de 14% en 2020-2021"
Rachid Benali - DR

Rachid Benali : « les dernières pluies raniment l’espoir »

Les dernières précipitations ramènent l’espoir pour certains céréaliers.

M. Rachid Benali, le premier Vice-président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader) qui s’est exprimé auprès de Medias24, rassure les agriculteurs, notamment dans les régions du Gharb, de Fès-Saïss, du Nord et du Moyen-Atlas.

M. Rachid Benali annonce le démarrage des cultures printanières, malgré la flambée observée au niveau du prix des engrais azotés et du carburant. En effet, le prix du quintal d’ammonitrate importé est passé de 350 DH en 2020-2021 à  860 DH actuellement, et la tendance est à la hausse selon la même source. Une hausse qui découle du conflit opposant la Russe et l’Ukraine, directement responsable de l’augmentation du prix de l’énergie.

L’optimisme occasionné par les récentes pluies gagne également le secteur de l’élevage. D’après Rachid Benali, la situation de la filière devrait s’améliorer avec les dernières pluies. Cela se répercute sur la baisse de la demande en orge subventionnée, dont la distribution a débuté dans plusieurs régions déjà.

Le premier Vice-président de la Comader se dit optimiste et annonce également que l’arboriculture fruitière ne devrait pas connaître de problème majeur, exception faite du prix des intrants qui pourraient décourager les producteurs.

« Les agrumiculteurs sollicitent une aide pour faire face aux dégâts subis sur le marché russe.»

Outre les cultures annuelles, la situation de crise menace également l’exportation. Toujours selon nos confrères de Medias24, au cours du dernier conseil d’administration de l’organisme chargé du contrôle et de la coordination des exportées produits agricoles frais et transformés qui s’est tenu sous la présidence du ministre de l’Agriculture, il a été notamment question d’aides pour soutenir compenser les pertes sèches sur le marché russe en raison d’un défaut de paiement.

Regardez aussi

La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : Le marché a progressé à un rythme de 12 % par an

Les avocats deviennent de plus en plus populaires, selon une étude de RaboResearch.  À l’échelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.