×
AgriMaghreb AgriAfriOuest AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / L'invité / 3 questions au Directeur régional de l’agriculture à Guelmim Oued-Noun
Guelmim-Oued Noun: 21 projets au titre du pilier II du plan agricole
Guelmim- Ph : DR

3 questions au Directeur régional de l’agriculture à Guelmim Oued-Noun

Campagne agricole 2021-2022 : Trois questions au Directeur régional de l’agriculture à Guelmim Oued-Noun.

Dans une interview à la MAP, le Directeur régional de l’agriculture à Guelmim Oued-Noun, Mohamed Darfaoui, évoque l’impact bénéfique des dernières précipitations qu’a connues la région sur la campagne agricole 2021-2022, et les mesures entreprises pour garantir un bon départ pour cette campagne, ainsi que les initiatives des services du ministère de l’agriculture au niveau de la région pour valoriser et promouvoir les produits du terroir.

Quel est impact des dernières précipitations qu’a connues la région de Guelmim Oued-Noun sur la campagne agricole 2021-2022 ?
Mohamed Darfaoui: La région Guelmim Oued-Noun a connu dernièrement des précipitations très importantes ayant concerné principalement les provinces de Guelmim, Assa-Zag et Sidi Ifni. Ces pluies auront un impact très positif sur les pâturages, la nappe phréatique, et les bassins versants.

Ces précipitations étaient de l’ordre de 42 MM à Assa et à Zag, en moins de 24 heures, 24 MM à Guelmim, et 17 MM à Bouizakarne et Sidi Ifni.

Parmi les bienfaits de ces pluies on peut citer le remplissage en eau des Matfia destinées à l’abreuvement du bétail, de la nappe phréatique, et l’irrigation des terres agricoles, en plus de l’impact bénéfique pour les produits des oasis et l’irrigation de surfaces importantes par épandage des eaux de crue, qui est une caractéristique de la région.

Quelles sont justement les caractéristiques de la production agricole au niveau de la région ?
Mohamed Darfaoui: La production agricole à Guelmim Oued-Noun est tributaire de l’irrigation (sources, khettaras, pompage des eaux des puits, etc), ainsi que de l’épandage des eaux de crue, et des pâturages qui s’étendent sur une superficie de plus de trois millions d’hectares dans la région et qui accueillent un important cheptel des éleveurs nomades.

La superficie globale consacrée pour les céréales d’automne au cours de l’actuelle saison agricole a atteint 41.900 Ha, dont 21.200 Ha pour l’orge, 13.500 Ha pour le blé tendre, 7.200 Ha pour le blé dur, en plus de 3.000 Ha pour les légumes.

Parmi les produits du terroir prometteurs au niveau de la région, on peut citer les olives et l’huile d’olive. Des efforts colossaux sont fournis pour leur promotion, dans le cadre du plan Maroc Vert, et ce afin de la valorisation de ces produits, notamment au niveau des oasis traditionnelles (élargissement de 2.000 Ha) à travers la rénovation des khettaras, et des sources d’eau en vue d’éviter le gaspillage, outre l’aménagement de certaines oasis dont le débit en eau a diminué, par le creusement de puits et leur équipement en panneaux solaires.

De même une aide, sous forme d’équipement, a été fournie aux domaines oléicoles (expansion sur une superficie de 1.000 Ha) qui adoptent l’irrigation, notamment dans la province de Guelmim, ainsi que des subventions pour la plantation d’oliviers et la création de moulins à huile modernes, en plus de l’encadrement des agriculteurs et leur accompagnement dans les différentes étapes de production.

Quelles sont les mesures prises pour garantir un bon départ pour l’actuelle campagne agricole ?
Mohamed Darfaoui: Concernant l’actuelle campagne agricole, les services du ministère de l’agriculture au niveau de la région ont entrepris une série de mesures portant essentiellement sur l’approvisionnement des agriculteurs en graines de semence : orge, blé dur, blé tendre, etc. Ces graines sont suffisamment disponibles et il n’existe aucun manque. Les graines de semence sont réparties au niveau de plusieurs centres, à Guelmim, Assa, et Sidi Ifni.

MAP

Regardez aussi

Maroc bientôt le reboisement de l'arganier dans toutes les régions

Etat des lieux des zones oasiennes et de l’arganier avec Aziz Bentaleb

Développement des zones oasiennes et de l’Arganier : 4 questions au président du Centre international …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *