AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le projet « Legume Generation » veut remettre la priorité aux légumineuses en Europe
La Journée mondiale des légumineuses célébrée à Casablanca
Legumineuses - ph : DR

Le projet « Legume Generation » veut remettre la priorité aux légumineuses en Europe

L’Initiative Européenne « Legume Generation » transforme la production de légumineuses pour combler le déficit protéique.

Dans une collaboration novatrice entre les sélectionneurs de plantes et les chercheurs, l’Europe se lance dans un projet ambitieux visant à révolutionner la culture des légumineuses. Le consortium « Legume Generation », dirigé par le professeur Stig Uggerhøj Andersen de l’Université d’Aarhus, a obtenu un financement substantiel de 7 millions d’euros de l’Union européenne et du Royaume-Uni pour développer une nouvelle génération de légumineuses plus productives et rentables.

Une Alliance Internationale pour des légumineuses plus puissantes

Le consortium, composé de 32 partenaires issus de 16 pays, s’étend au-delà des frontières européennes, incluant des contributeurs de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis. Ensemble, ils supervisent plus de 40 programmes de sélection de légumineuses, allant du soja aux pois, des lentilles aux haricots communs. Cette initiative, qui s’étendra de septembre 2023 à février 2028, vise à renforcer la sélection végétale pour créer des cultures de légumineuses plus diversifiées et adaptées aux besoins croissants en protéines végétales en Europe.

Au cœur de cette initiative réside la conviction que les légumineuses sont essentielles pour promouvoir une alimentation saine et durable. En symbiose avec les bactéries du sol, ces plantes familiales telles que les lentilles, le soja, le lupin, les pois et les haricots communs fixent naturellement l’azote de l’air. En fournissant des graines riches en protéines, elles offrent un moyen précieux de répondre à la demande croissante de protéines végétales en Europe.

Ces légumineuses ne bénéficient pas seulement à notre santé, mais également à l’environnement. Leur culture diversifie les systèmes agricoles, les rendant plus résilients et durables. De plus, en fournissant une source de pollen pour les insectes, elles contribuent à la préservation de la biodiversité.

Bridger le Gap Protéique en Europe

Malgré les avantages évidents, les légumineuses ne représentent que 2 à 3 % de la superficie cultivée par les agriculteurs européens. Les investissements dans la sélection végétale pour ces cultures sont limités en raison de récompenses jugées insuffisantes. Pour résoudre ce problème, le consortium « Legume Generation » crée de nouvelles collaborations entre les sélectionneurs de légumineuses et la recherche publique, établissant six communautés d’innovation spécifiques à certaines espèces pour améliorer les cultures de légumineuses.

Le projet « Legume Generation » n’est pas simplement une initiative agricole isolée, mais plutôt une contribution majeure à la transition protéique européenne. Alors que l’agriculture européenne est actuellement dominée par des céréales riches en amidon, cette initiative vise à diversifier la production agricole. Cela pourrait réduire la dépendance aux engrais azotés et aligner la production de légumineuses avec la demande croissante d’aliments riches en protéines d’origine végétale.

Coordonné par le Dr. Lars-Gernot Otto de l’Institut de génétique végétale et de recherche sur les plantes cultivées (IPK) et le Dr. Donal Murphy-Bokern de Lohne en Allemagne, le consortium « Legume Generation » représente une avancée significative vers une agriculture plus durable et résiliente en Europe.

Le projet « Legume Generation » offre une lueur d’espoir pour l’avenir de l’agriculture européenne, proposant des solutions innovantes pour combler le déficit protéique tout en promouvant une alimentation saine et durable. Alors que les légumineuses deviennent les pionnières d’une nouvelle ère agricole, cette initiative pourrait bien marquer le début d’une transformation significative dans la manière dont l’Europe produit et consomme des protéines végétales. Pour en savoir plus sur le projet « Legume Generation », vous pouvez visiter leur site web.

Partager

Regardez aussi

tomates_cerises

L’Algérie veut se lancer dans l’export de tomates cerises vers l’UE

Les tomates cerises algériennes sont prêtes à faire leur grande entrée sur les marchés européens. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *