AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Les dernières précipitations redonnent espoir aux agriculteurs marocains, quid des prochaines ?
déficit pluviométrique maroc
Pluies - Ph : DR

Les dernières précipitations redonnent espoir aux agriculteurs marocains, quid des prochaines ?

Les prochaines pluies, espérées continuellement dans les mois qui arrivent, seront déterminantes pour la campagne agricole marocaine 2024.

Les précipitations récentes ravivent l’espoir des agriculteurs au Maroc. Après les dernières années de sécheresse la pluie soulage enfin les agriculteurs, leur laissant entrevoir une saison agricole prometteuse. Les chiffres annoncés par la Direction météorologique indiquent que les pluies ont atteint des hauteurs significatives dans différentes régions du Maroc, offrant un soulagement bienvenu pour le secteur agricole.

Les précipitations ont été accueillies avec satisfaction par les agriculteurs, marquant ainsi le début de la campagne agricole. Une campagne agricole lancée officiellement par le Ministre Mohammed Sadiki il y a tout juste quelques jours. . Ces précipitations arrivées à un moment opportun pour les agriculteurs, veulent redonner l’espoir à un grand nombre de professionnels mais tout dépendra bien évidemment des précipitations cumulées dans la durée.

Si les pluies continuent de manière régulière jusqu’en février-mars, il est possible d’espérer une campagne agricole réussie, dépassant les derniers 3% de croissance du PIB de la campagne a peine clôturée, et ceci bien qu’un léger retard dans les précipitations par rapport aux années précédentes est à constater, l’espoir d’une campagne agricole réussie fait espérer toute la profession.

Toutefois si la sécheresse persiste et si les pluies demeurent irrégulières ou sporadiques, comme observé dans le passé il faudra encore une fois chercher à optimiser et rationnaliser au maximum la consommation en eau du pays, qui reste une ressource naturelle limitée. La nappe phréatique et le niveau de remplissage des barrages seront toujours à scruter car chaque goutte d’eau est un atout essentiel pour lutter contre la sécheresse.

La technologie, à travers les capteurs, le goutte à goutte et la mise en place d’une irrigation intelligente, aura également son rôle à jouer pour les agriculteurs les plus avancés notamment qui pourront profiter de ces petits bijoux pour produire mieux et plus efficacement.

Il reste cependant à noter que les précipitations n’ont pas été uniformes dans tout le pays, certaines zones n’ayant pas encore bénéficié de pluie. Heureusement, un programme d’interconnexion des barrages a été mis en place pour redistribuer l’eau des barrages pleins vers ceux moins remplis ou vides, garantissant ainsi une utilisation plus efficace des ressources en eau, l’autoroute de l’eau aura aussi son importance.

Face à ce facteur externe qui reste indépendant des volontés, que sont les pluies ; il faudra souligner les différents projets menés sous les 2 plans, Maroc Vert et Génération Green, qui permettent aujourd’hui au Maroc de rester compétitif au niveau agricole, pour d’une part assurer la sécurité alimentaire des citoyens et d’autre part contribuer à la rentrée de devises via l’exportation.

Partager

Regardez aussi

M. Sadiki ministre agriculture 2022

Sadiki mène plusieurs entretiens autour de la coopération agricole en Afrique

La coopération dans le domaine agricole au centre d’entretiens entre M. Sadiki et plusieurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *