AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / La production de noix reste insuffisante pour la consommation locale malgré la belle rentabilité
Noix : La baisse des prix aux États-Unis menace les prix mondiaux
Noix - DR

La production de noix reste insuffisante pour la consommation locale malgré la belle rentabilité

Opportunités prometteuses pour les agriculteurs marocains : Les importations de noix en hausse.

Dans le domaine des importations de noix, le Maroc connaît une évolution significative en ce début d’année 2023, selon les données fournies par EastFruit. Après une chute en 2022, les importations de noix ont repris leur essor sur le marché marocain, offrant ainsi de nouvelles opportunités pour les agriculteurs du pays.

Depuis 2016, les importations de noix ont progressé à un rythme impressionnant, affichant une augmentation annuelle de 45 à 50 %. En 2020, cette croissance a même atteint un taux record de 90 %. L’année suivante, en 2021, le Maroc a établi un nouveau sommet avec plus de 50 000 tonnes de noix importées.

Le Maroc se classe actuellement au 22e rang mondial des plus grands importateurs de noix. Cette importation massive couvre différentes catégories de noix, dont les noix de cajou, les noisettes, les pistaches, et bien d’autres, mais les amandes décortiquées et les noix en coque dominent le marché. En termes de valeur, les amandes représentent une part écrasante de 74 % des importations totales de noix au Maroc, tandis que les noix représentent une part de 13 %.

Bien que les amandes soient cultivées avec succès au Maroc, la production nationale reste insuffisante pour répondre à la demande croissante du marché. Cela explique la hausse des importations d’amandes. Cependant, l’année 2022 a marqué une augmentation de la production locale d’amandes, ce qui a entraîné une baisse d’environ 20 % des importations par rapport à l’année précédente.

En 2022, les importations de noix ont également augmenté dans l’ensemble, à l’exception des noix à coque, en raison d’une baisse des importations en provenance de Chine, l’un des principaux fournisseurs de noix au Maroc. En conséquence, les importations de noix à coque ont chuté de 10 %.

Néanmoins, avec des stocks plus faibles issus de la récolte de l’année précédente, les importateurs marocains ont réagi en augmentant leurs volumes d’achat, important ainsi plus de 20 000 tonnes de noix entre janvier et avril 2023. Ces mois sont cruciaux pour les importations de différentes catégories de noix, et cela laisse présager une nouvelle augmentation des importations totales de noix pour l’année 2023.

Il est intéressant de noter qu’en 2022, les importations n’ont reculé que dans les segments des amandes et des noix en coque, alors que les autres catégories, telles que les noix de cajou, les pistaches en coque et les noisettes décortiquées, ont continué à croître.

Pour l’année 2022, le Maroc a consacré plus de 186 millions de dollars à ses importations de noix, les États-Unis étant le principal fournisseur grâce à leur position dominante sur le marché mondial. D’autres acteurs importants comprennent la Chine et le Chili, respectivement classés 10e et 11e au niveau mondial parmi les exportateurs de noix.

Les importations d’amandes décortiquées proviennent principalement des États-Unis et d’Espagne, et depuis 2019, le Portugal s’est également joint à la liste des fournisseurs. Les noix, quant à elles, sont principalement importées de Chine, des États-Unis et du Chili, l’Argentine revenant également sur le marché en 2022.

Le Vietnam est le principal fournisseur de noix de cajou décortiquées au Maroc, et en 2021, la Côte d’Ivoire, l’un des principaux exportateurs mondiaux de ce type de noix, s’est également jointe à la liste des fournisseurs.

Concernant les pistaches, les États-Unis occupent la première place parmi les fournisseurs marocains, suivis par l’Iran, la Turquie et la Grèce, qui ont fait leur retour sur le marché marocain en 2023.

En ce qui concerne les noisettes décortiquées, la Turquie, leader mondial des exportations de noisettes, est le principal fournisseur du Maroc, tandis que l’Espagne et l’Italie expédient des volumes moins importants. En 2023, la géographie des importations de noisettes s’élargit avec l’entrée de la Géorgie dans la liste des fournisseurs et les premières exportations de noisettes de l’Azerbaïdjan vers le Maroc.

Enfin, la liste des catégories de noix et des pays exportateurs inclut également des noms plus exotiques. Par exemple, les châtaignes sont expédiées au Maroc depuis la Chine et l’Espagne, tandis que les noix du Brésil proviennent du Pérou et de Bolivie, qui occupait la première place avant 2021. Les noix décortiquées sont importées d’Ukraine et des États-Unis. Depuis 2021, le Maroc a également commencé à importer des noix de kola de Côte d’Ivoire, remplaçant ainsi les noix de macadamia d’Afrique du Sud et les noix de pécan et pignons de pin des États-Unis et du Mexique, importées auparavant.

Partager

Regardez aussi

M. Sadiki ministre agriculture 2022

Sadiki mène plusieurs entretiens autour de la coopération agricole en Afrique

La coopération dans le domaine agricole au centre d’entretiens entre M. Sadiki et plusieurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *