Accueil / Actualités / Actu Maroc / Maroc : Une amélioration de la valeur ajoutée agricole de 11% en vue
Maroc amélioration valeur ajoutée agricole
Maroc : Une amélioration de la valeur ajoutée agricole de 11% en vue.

Maroc : Une amélioration de la valeur ajoutée agricole de 11% en vue

La hausse de la valeur ajoutée agricole est estimée à 11% selon le Projet de Loi de Finances 2021.

Après un recul de 4,5% en 2020, la valeur ajoutée agricole devrait, selon les estimations du projet de Loi de Finances 2021, augmenter de 11% au niveau du Royaume. Par conséquent, compte tenu de l’évolution de 5,3% des impôts et taxes sur les produits nets de subventions, le PIB agricole devrait progresser de 4% en 2021.

La croissance de 11% de la valeur ajoutée agricole prévue par le projet de Loi de Finances 2021 se réaliserait grâce au secteur des céréales. En effet, la consolidation des performances des céréales, avec une croissance de 119% de la valeur agricole, 5% pour l’arboriculture, 3,2% pour le maraîchage et 2,3% pour l’élevage, selon Finances News Hebdo. La production céréalière devrait atteindre 70 millions quintaux contre 32 millions quintaux lors de la campagne agricole 2019/2020.

Par ailleurs, le rapport économique et financier du PLF 2021 a souligné le rôle primordial de l’agriculture marocaine dans l’économie.

Lire aussi : L’agriculture aura un rôle central dans la relance économique

En effet, le secteur est un grand générateur d’emplois, 32,5% de la population active en 2019. L’aspect important de l’agriculture se reflète également dans la valeur ajoutée créée (12,6% de part dans le PIB), dans les investissements et des exportations réalisées. grâce au soutien massif de l’État dans le cadre du Plan Maroc Vert, le secteur a montré une certaine résilience, malgré l’impact des aléas climatiques.

Regardez aussi

FAO pénurie eau touchant 3 milliards de personnes défi mondial

FAO: la pénurie d’eau touchant 3 milliards de personnes est un défi mondial

Plus de 3,2 milliards de personnes vivent dans des régions affectées par de fortes pénuries …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *