Accueil / Actualités / Actu Maroc / Maroc : hausse des exportations agroalimentaires à 32,8 milliards de dirhams
Les exportations agroalimentaires au Maroc ont enregistré une hausse de 40%
Les exportations agroalimentaires au Maroc ont enregistré une hausse de 40%.

Maroc : hausse des exportations agroalimentaires à 32,8 milliards de dirhams

Les exportations agroalimentaires au Maroc ont enregistré une hausse de 40%.

La pandémie Covid-19 n’a pas eu un grand impact sur les exportations agroalimentaires au Maroc. En effet, selon le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, M. Elalamy, ces dernières ont enregistré durant la période 2014-2020 une hausse de 40%, passant de 23,4 milliards de dirhams en 2014 à 32,8 milliards en 2020.

Cette performance du secteur agroalimentaire est le résultat de plusieurs investissements dans plus de 7 filières (valorisation des fruits et légumes frais, industrie des pâtes et couscous, industrie de l’huile d’olive, industrie des viandes, transformation des fruits et légumes, industrie laitière et biscuiterie chocolaterie et confiserie) qui font l’objet du contrat-programme 2017-2021, indique Maroc Hebdo.

Lire aussi : Le Maroc prévoit une campagne d’exportation agricole réussie

En ce sens, 283 investissements répartis sur toutes les régions, d’un montant global de 8 milliards de dirhams, sont actuellement en cours d’accompagnement à travers les mécanismes du Fonds de développement industriel et d’investissement (FDII) et le Fonds de développement agricole (FDA). Ils permettront de générer, à terme, plus de 21.290 emplois, un chiffre d’affaires de 23,5 milliards de dirhams et un chiffre d’affaires à l’export de 6,9 milliards de dirhams.

De plus, le secteur agroalimentaire a généré, toujours pendant la période 2014-2020, plus de 91.058 nouveaux emplois. Ce qui le place, ainsi, parmi les principaux pourvoyeurs d’emplois industriels.

Regardez aussi

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

« Une culture plus élevée empêche de nombreux agents pathogènes d’atteindre la plante ». Et si la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *