AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Marché de gros : Qu’en est-il du projet de restructuration ?
Almeria les stations de conditionnement se préparent à une grève
Marché de gros - photo : DR

Marché de gros : Qu’en est-il du projet de restructuration ?

Le projet de restructuration des marchés de gros au Maroc prend forme et avance à grands pas. Un texte de loi visant à organiser cette activité est en cours de préparation, marquant ainsi une étape cruciale dans la concrétisation de ce projet ambitieux. Selon les dernières informations, la première structure de cette nouvelle génération de marchés devrait voir le jour à Rabat avant la fin de l’année 2023.

Cette annonce officielle a été faite par le ministre de l’Intérieur, Abdellatif Laftit, lors d’une séance à la chambre des représentants, en réponse à une question orale. Le ministre a dévoilé les détails du plan de restructuration mis en place par son département, qui vise à doter le pays d’infrastructures commerciales répondant aux normes internationales.

Les détails de cette réforme sont désormais connus. Selon Laftit, elle repose sur trois piliers essentiels : la restructuration du réseau national existant, la modernisation des équipements des marchés de gros et la diversification de leurs services, ainsi que l’adoption d’un modèle de gestion efficace pour renforcer leur attractivité. L’objectif global est de créer 12 marchés de gros régionaux nouvelle génération spécialisés dans les fruits et légumes.

Le ministre a précisé que les travaux de construction du premier marché de gros de cette nouvelle génération devraient être achevés d’ici la fin de l’année 2023 à Rabat. Parallèlement, des travaux sont également en cours pour l’aménagement de quatre autres marchés de gros dans les villes de Fès, Berkane, Marrakech et Inezgane.

Laftit a souligné que cette réforme vise à surmonter les multiples contraintes qui entravent actuellement le développement du secteur de la commercialisation des fruits et légumes dans le pays. Parmi ces contraintes figurent la présence de nombreux intermédiaires et l’obsolescence des infrastructures existantes.

Outre la restructuration des marchés de gros, le ministre a également fait part de la collaboration étroite entre son département et le ministère de l’Industrie et du Commerce pour élaborer une vision commune concernant le programme de réhabilitation des marchés de proximité. Le Maroc compte actuellement 822 marchés de proximité, dont 753 en milieu rural et 69 en milieu urbain. Entre 2021 et 2022, plusieurs de ces marchés hebdomadaires ont déjà bénéficié de travaux de réhabilitation grâce à une contribution globale du ministère, s’élevant à 62 millions de dirhams.

Partager

Regardez aussi

Une réunion autour de l’état d’avancement de la campagne agricole, l’irrigation et la préparation de la prochaine campagne

Le Ministre tient une réunion avec les professionnels au sujet de la problématique de gestion de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *