Accueil / Actualités / L’huile d’argan d’Essaouira et les marocaines
image_not_found

L’huile d’argan d’Essaouira et les marocaines

L’huile d’Argan riche et si délicate, est un véritable trésor du Royaume Chérifien et, outre les vertus qu’on lui reconnaît sur les plans cosmétique et alimentaire, elle permet aussi à deux millions de Marocaines de vivre plus dignement. Les arganiers produisent les amandes ou amandons d’où sont extraits l’huile.
Ces arbres spécifiques sont très présents dans la région Sud-Ouest du pays, entre Agadir et Essaouira.

L’Arganier, qui offre le monopole au Maroc, puisque l’on sait que cet arbre emblématique ne se trouve qu’au pays et dans certaines régions du Mexique, mais que seul l’arganier du Maroc permet la production de la précieuse et délicate huile d’Argan cosmétique…

L’utilisation de l’huile d’Argan

Les marocains consomment depuis très longtemps l’huile d’Argan alimentaire comme les femmes utilisent l’huile d’Argan cosmétique depuis toujours pour les soins de la peau et ou des cheveux.
La différence entre l’huile d’argan cosmétique et alimentaire est que la première est pure et non torréfiée.
Très riche en vitamine E et en Antioxydants, l’huile d’Argan a suscité un véritable enjouement, depuis les années 1990, dans de nombreux pays et pour de très nombreux Laboratoires spécifiques en produits cosmétiques.

La filière traditionnelle

La filière traditionnelle dans notre pays se valorise sans cesse pour répondre au marché étranger très demandeur. Ce sont donc essentiellement les coopératives, qui depuis ces dernières années, s’articulent et s’organisent autour de l’huile d’Argan, la plupart sont basées sur les régions concernées.
Les coopératives au nombre de 130 actuellement, permettent à plus de 4 500 marocaines de gagner leur vie, alors que d’autres travaillent au coeur des industries ou GIE en vue d’une économie solidaire et dynamique qui répond également à la forte demande du marché extérieur.
Au total ce sont deux millions de femmes qui sont concernées au Maroc par la production de l’Huile d’Argan. La première coopérative a vu le jour en 1996, et les revenus des salariées du secteur sont passés de 5 à plus de 20 dirhams aujourd’hui…

L’huile d’Argan au Maroc et plus particulièrement à Essaouira est depuis toujours et, sans nul doute, un véritable don du ciel !

Regardez aussi

Agrumiculture : la saison s’annonce difficile au Maroc

Production d’agrumes au Maroc : Cette saison s’annonce difficile. Au Maroc, le secteur des agrumes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *