Accueil / Actualités / Actu Maroc / Les petits producteurs du Souss dénoncent le faible prix des agrumes
image_not_found

Les petits producteurs du Souss dénoncent le faible prix des agrumes

Souss Massa: La mise en place d’une station d’emballage et de conditionnement pour régler la faiblesse des prix.

En fin de semaine dernière, lors d’une réunion organisée au sein de la chambre d’agriculture de la région Souss-Massa, de nombreux producteurs agrumicoles sont à la recherche de solutions pour résoudre le problème des prix sur le marché local.

Le prix de vente des agrumes passe de 40 centimes à 4 DH au niveau du marché local, ce prix pousse chaque année les petits producteurs de la région a se plaindre de la faiblesse du cours de leurs marchandises.

C’est la régulation du marché local qui pose encore problème, relativement à la maîtrise des circuits d’acheminement et aux prix de vente. Mais devant la grande production, c’est une autre contrainte qui surgit, surtout pour les petits producteurs. LesEco.ma dans un article publié ce lundi 19 décembre précise que ces derniers ne peuvent pas emballer leurs agrumes puisque la production actuelle dépasse de loin la capacité des stations d’emballage, réservée par la production des grands groupes exportateurs. «Seules 50 unités opèrent au Maroc, avec une capacité d’environ 800.000 tonnes dont 20 stations traitant près de 420.000 tonnes dans la région du Souss», d’après une déclaration de Youssef Jebha, président de la Coopérative Zaouia.

Cependant la mise en place d’une station d’emballage et de conditionnement des agrumes ne peut garantir la résolution du problème. D’autres difficultés ont été rencontrées, notamment le transport des agrumes par camions, la mobilisation des caisses en plastique, vendues 60 DH, en plus de la question des certificats phytosanitaires pour les petits agriculteurs, de la transformation limitée des produits et de la congestion au sein du port d’Agadir, qui ne peut plus accompagner l’augmentation de tonnage et la diversification des marchés à l’export.

Les contraintes logistiques représentent un obstacle devant les efforts de diversification des marchés d’exportation d’agrumes au Maroc, surtout en Afrique subsaharienne, où les droits douaniers sont encore excessifs selon les professionnels.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *