Accueil / Actualités / Actu internationales / Les producteurs d’avocats australiens doivent s’ouvrir à l’export.
La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Les producteurs d’avocats australiens doivent s’ouvrir à l’export.

Les producteurs d’avocats australiens doivent s’ouvrir à l’export.

Pour écouler les productions d’avocats, les agriculteurs australiens n’auront d’autres choix que d’aller s’ouvrir à d’autres marchés, le marché local étant saturé.

Cette année le volume de production d’avocats est estimé à 120 000 tonnes, une croissance folle alors que la production a explosé depuis 2010 puisqu’elle n’était estimée qu’à 39 600 tonnes cette année-là.

Cette année record s’explique avant tout par l’engouement que portent les consommateurs à l’avocat, qui a poussé de nombreux producteurs à s’intéresser à cette culture.  De plus les conditions météorologiques plus que favorables, ont été très bénéfiques à une superbe campagne. Seul bémol pour les producteurs, une baisse des prix, étant donné l’offre importante.

L’ouverture vers l’international est donc un axe stratégique pour les producteurs du pays, puisque jusqu’alors seulement 4% des avocats australiens avaient été exportés, vers Hong Kong ou la Malaisie.

Avec Fructidor

Regardez aussi

Le Maroc termine en beauté sa participation à la Semaine Verte Internationale en Allemagne

Expo 2020 Dubaï: Le Pavillon Maroc met en avant ses partenaires

Expo 2020 Dubaï: Le Pavillon Maroc met en avant la contribution de ses partenaires au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *