Accueil / Actualités / L’élevage du pigeon voyageur au Maroc
L'élevage du pigeon voyageur au Maroc
Le pigeon s'est mué de messager volant à coureur professionnel par excellence. - (photo:DR)

L’élevage du pigeon voyageur au Maroc

Le pigeon voyageur est au Maroc, un animal unique.

Malgré la succession des époques et des temps, le rôle du pigeon voyageur et sa contribution au service de l’homme n’a pas changé. Le pigeon continue de susciter l’intérêt de tous, y compris au Maroc, ou il s’est mué de messager volant à coureur professionnel par excellence.

Le pigeon voyageur, les origines

L’élevage de cet oiseau, d’origine africaine d’après les dires, est devenu un sport organisé à travers la création d’associations qui supervisent les compétitions et encouragent l’élevage de ce genre de pigeons. La différence entre le pigeon voyageur et les autres columbidés de l’espèce est distincte puisque le premier se caractérise par une allure gracieuse et un sens inné de l’orientation qui lui permet de regagner son pigeonnier, chose qui a poussé l’homme à avoir recours à cet animal pour le transfert de messages d’un pays à l’autre. Les pigeons voyageurs ont marqué l’histoire et ont été utilisés pour des fins militaires, des années avant Jésus Christ, lorsque l’armée du commandant romain Marc Antoine bloqua les forces du commandant Brutus dans la ville de Modlin. Ce dernier était tout le temps contacté par Octave III qui lui envoyait des messages en utilisant les pigeons voyageurs.

Selon les colombophiles, le pigeon voyageur dispose de l’instinct de retour à sa patrie malgré les vastes distances parcourues pour livrer un message ou rendre un service notamment pendant les guerres. De multiples études démontrent que le pigeon voyageur est sensible au champ magnétique terrestre et l’exploite pour s’orienter tout en détectant les infrasons du site autour de son pigeonnier et par conséquent retourner parmi les siens, dans son pays.

De Casablanca à Chichaoua, le pigeon voyageur à l’honneur

Pour M. Hamid Lkouit de l’Association Mokhtar Soussi pour les amateurs du pigeon voyageur, l’élevage de cette espèce de pigeons, notamment à Casablanca, et l’organisation de compétitions lui étant consacrées connaissent un grand engouement chez les colombophiles marocains en général et casablancais en particulier. A ce titre, M.Lkouit a affirmé, dans une déclaration à la MAP, que l’Association Mokhtar Soussi a organisé, une compétition reliant Chemaia et Casablanca, le 2 février dernier et une autre reliant Chichaoua et Casablanca le 14 du même mois.

Les deux compétitions ont connu la participation de plusieurs pigeons voyageurs appartenant à des adhérents à l’Association, notamment les pigeons voyageurs à grande distance et qui parcourent plus de 100 km l’heure, a-t-il mis en avant. S’agissant du déroulement des compétitions, M. Lkouit a expliqué que les pigeons voyageurs sont transférés au point de départ, où ils sont munis d’un code secret placé dans une bague à la patte, puis relâchés au même moment, comme c’est le cas lors de compétitions des athlètes.

Les propriétaires des pigeons voyageurs restent chez eux à attendre l’arrivée des pigeons voyageurs. Le premier oiseau à rentrer à son colombier est déclaré vainqueur. Le participant informe par la suite les organisateurs du relais et dévoile le code secret attaché à la patte du pigeon pour ainsi définir la liste des vainqueurs par ordre d’arrivée.

Avec map

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *