Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le SNIT au centre du plan de lutte contre les effets du retard des pluies
Le SNIT au centre du plan de lutte contre les effets du retard des pluies
Le SNIT au centre du plan de lutte contre les effets du retard des pluies - photo:DR

Le SNIT au centre du plan de lutte contre les effets du retard des pluies

Le SNIT au centre du plan de lutte contre les effets du retard des pluies.

Le Système national d’identification et de traçabilité animale (SNIT), réalisé par l’ONSSA, fait partie importante du plan de lutte contre les effets du retard des pluies, mis en place récemment par le Gouvernement.

La campagne agricole 2015-2016 a connu des conditions climatiques défavorables, caractérisées par un déficit pluviométrique important. Cette situation de sécheresse compromet fortement la récolte céréalière et réduit l’apport des parcours, des jachères et des cultures fourragères nécessaires à la couverture des besoins alimentaires du cheptel national.

Dans ce contexte et afin d’atténuer les effets du retard des précipitations, particulièrement dans les zones les plus affectées, le Gouvernement a mis en place « le programme de lutte contre les effets du retard des pluies » qui apporte des solutions basées sur la protection des ressources animales et végétales ainsi que le maintien des équilibres dans le monde rural.

Dans le cadre de la protection des ressources animales, la composante sauvegarde du cheptel constitue un axe prioritaire de ce programme. Il comprend, outre la distribution de l’orge subventionné,  l’attribution d’une aide directe de l’Etat aux éleveurs des bovins identifiés selon le Système national d’identification et de traçabilité animale (SNIT), à raison de 5 têtes par éleveur au maximum. Cette aide sera relayée par la distribution de l’aliment composé subventionné aux éleveurs de bovins identifiés dans le cadre du SNIT, dans le cas où la situation pluviométrique ne s’améliore pas.

A rappeler que la campagne d’identification des bovins, organisée par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a été achevée fin novembre dernier 2015 et a permis l’identification de plus de 2,8 millions de têtes bovines. Le SNIT a ainsi été sollicité pour servir de base pour la distribution de l’aide directe de l’Etat et de l’aliment composé aux éleveurs de bovins.

L’ONSSA, en coordination avec les autres Services du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, a mis en place une procédure pour la vérification de l’identification des bovins éligibles à ce programme d’aides. A cet effet, des centres d’accueil proches et accessibles aux éleveurs, ont été mis en place par les services de l’Office national de conseil agricole (ONCA) et des Directions régionales d’agriculture (DRA) en coordination avec les services de l’ONSSA  pour assurer le traitement des demandes des bénéficiaires dans les meilleures conditions.

A noter également qu’une large campagne d’information est lancée par l’ONSSA afin de sensibiliser les éleveurs sur l’obligation d’identifier leurs bovins et de n’acquérir que des bovins identifiés selon le SNIT et dûment accompagnés de leurs cartes d’identification et d’accompagnement des bovins (CIAB). En outre toute acquisition de nouveaux bovins doit être déclarée au service vétérinaire concerné ou à l’agent identificateur relevant de la Fédération interprofessionnelle marocaine du lait (FIMALAIT) ou de la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), indique l’ONSSA, et ce afin d’assurer la mise à jour de la base de données SNIT.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *