Accueil / Actualités / Actu internationales / La plus grande usine de tomate industrielle est entrée en production
image_not_found

La plus grande usine de tomate industrielle est entrée en production

Au Nigéria, la plus grande usine de tomate industrielle est entrée en production.

Après cinq ans de préparation, l’unité construite à Kano, au Nord du Nigeria, a commencé sa production le 15 mars dernier avec l’objectif de limiter les pertes des agriculteurs locaux et les importations chinoises.

L’usine de transformation de tomates qu’Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique, a décidé de construire en périphérie de Kano, la grande ville du nord du Nigeria, est finalement entrée en fonctionnement le 15 mars, après cinq ans de gestation, a indiqué à Bloomberg Abdulkareem Kaita, directeur exécutif de Dangote Farms Ltd. qui gère les opérations de la nouvelle unité, lit-on dans la presse africaine.

Une région qu’Aliko Dangote connaît bien pour en être originaire et où le manque d’emplois et la pauvreté ont servi de terreau au groupe islamiste Boko Haram depuis des années.

L’installation géante a été construite à côté de champs irrigués de 17 000 hectares et s’est engagée à se fournir en tomates auprès de 50 000 fermiers. « Nous voulons travailler avec les agriculteurs locaux, qui pourront produire davantage puisqu’il y aura l’unité de transformation et qu’ils n’auront plus à perdre une partie de leurs récoltes », a indiqué Abdulkareem Kaita, cité par Bloomberg. Un prix garanti sera assuré aux fournisseurs à 700 dollars américains la tonne de tomates, selon Bloomberg. L’usine de Dangote doit employer 120 personnes.

Selon Abdulkareem Kaita, directeur éxecutif de Dangote Farms Ltd, « l’usine a décidé de travailler avec les agriculteurs locaux, pour les aider à produire davantage  grâce à l’unité de transformation et ainsi réduire les pertes de récoltes ».

La Banque centrale du Nigéria a également apporté sa pierre à l’édifice en octroyant des prêts aux fermiers pour l’achat de graines et d’engrais.

La nouvelle unité, qui a nécessité un investissement de 20 millions de dollars, vise une production de 1 200 tonnes de concentré de tomates par jour, soit 430 000 tonnes par an. Ce condiment sert ensuite de base à de nombreux plats traditionnels nigérians, comme le riz jollof et les diverses soupes à la viande et au poisson séché consommées au quotidien à travers le pays.

Le Nigeria produit environ 1,5 million de tonnes de tomates par an, ce qui en fait le 14e plus gros producteur au monde et le second en Afrique, selon le gouvernement. Mais le pays est obligé d’importer son concentré de tomates, de Chine principalement, par manque d’usines de transformation.

La moitié de la production nigériane de tomates pourrit à cause du manque de capacité de stockage et du manque d’accès aux points de vente, selon la CBN.

Le Nigéria fait partie des plus grands producteurs de tomate au monde, avec  une production d’environ 1,5 millions de tonnes par an. Mais par manque d’usine de transformation, le pays est obligé d’importer son concentré de tomate depuis la Chine.

Regardez aussi

Maroc : l'apiculture en manque de médicaments contre la varroase

Maroc : l’apiculture en manque de médicaments contre la varroase

Les apiculteurs tirent la sonnette d’alarme quant au manque de médicaments contre la varroase. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *