AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / La maladie du Dragon Jaune inquiète les espagnols
maladie dragon jaune - photo : DR

La maladie du Dragon Jaune inquiète les espagnols

L’Union Européenne est en alerte face au Dragon Jaune qui n’a pas de traitement actuel.

La campagne Life for Citrus de l’UE , qui comprend l’Espagne, le Portugal, la France et l’Italie, développe des stratégies pour arrêter la propagation de la maladie du Dragon Jaune causée par la bactérie Candidatus liberibacter.

TheGuardian alerte sur la propagation de la maladie du Dragon Jaune, qui a déjà atteint des niveaux épidémiques dans 48 pays asiatiques et 53 États africains, ainsi qu’au Brésil et aux États-Unis. La maladie du Dragon Jaune a été détectée en Chine en 1943, en Afrique en 1947 et a commencé à dévaster les orangeraies de Floride en 2005.

« L’un des vecteurs, Trioza eryteae , a déjà été détecté aux Canaries, au Portugal et en Galice dans le nord-ouest de l’ Espagne , mais pas la bactérie », explique Francisco Arenas, responsable de l’institut de recherche Las Torres en Andalousie, dans le sud de l’Espagne. « Le problème est que, une fois le vecteur arrivé, tôt ou tard la maladie arrive aussi. » complète l’expert à la même source.

Il n’y a pas encore de traitement disponible

Le premier signe qu’un arbre a été infecté est le jaunissement et les feuilles déformées. Ensuite, l’arbre produit moins de fruits et, dans les cinq ans, il est mort. Il n’y a pas encore de traitement disponible ; la seule réponse est de déterrer et de replanter les arbres ou de prendre des mesures préventives.

La mairie de Séville et Life for Citrus ont lancé un programme pilote pour encourager la propagation des insectes et des oiseaux qui s’attaquent au ravageur, qui propage la maladie.

La situation est alarmante selon les spécialistes car si la bactérie s’installe, elle causerait de graves dégâts avec des conséquences financières et environnementales importantes.

Partager

Regardez aussi

Maroc moins intermédiaires dans la commercialisation des fruits et légumes

Sadiki : Les prix des produits agricoles restent stables

Malgré des conditions climatiques particulièrement difficiles, caractérisées par une rareté des précipitations et des variations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *