Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Italie lutte contre le gaspillage alimentaire
L’Italie lutte contre le gaspillage alimentaire
Politique: L’Italie luttera contre le gaspillage alimentaire - photo:DR

L’Italie lutte contre le gaspillage alimentaire

L’Italie fait le choix de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Les députés italiens ont adopté jeudi 17 mars à une large majorité une loi pour lutter contre le gaspillage alimentaire, qui coûte 12 milliards d’euros par an au pays.

Les députés italiens ont adopté jeudi 17 mars à une large majorité une loi pour lutter contre le gaspillage alimentaire, qui coûte 12 milliards d’euros par an au pays, en facilitant en particulier les dons aux organismes caritatifs. Le texte italien prévoit de rendre plus pratique pour les agriculteurs, les industriels du secteur et les commerçants de faire don de leurs excédents plutôt que de les jeter ou les détruire, tout en précisant les normes sanitaires à respecter tout au long de la chaîne, lit-on dans la presse.

Ils étaient 277 députés à voter en faveur de cette disposition légale tandis que le reste des élus, en majorité de l’opposition, se sont abstenus. Il revient désormais au Sénat d’étudier le texte de loi.

Ce vote « confirme que l’Italie est en première ligne dans la lutte contre le gaspillage alimentaire », s’est réjoui le ministre de l’agriculture, Maurizio Martina. Selon lui, 6 millions d’Italiens en difficulté dépendent de l’aide alimentaire, qui récupère actuellement 550 000 tonnes d’aliments par an. La loi vise à porter ce total à un million de tonnes dès cette année.

Le texte prévoit également des campagnes de sensibilisation des particuliers, responsables de 54 % du gaspillage, loin devant la restauration (21 %), la distribution (15 %), l’agriculture (8 %) et l’industrie de transformation (2 %), selon Coldiretti, la principale association d’agriculteurs du pays. « La situation reste grave : chaque Italien a jeté en moyenne 76 kilos de produits alimentaires à la poubelle l’année dernière », a rappelé l’organisation.

Au début de février, la France a également adopté une série de mesures similaires, incluant notamment des dispositions destinées à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime qu’un tiers de la part comestible des aliments destinés à la consommation humaine est perdu ou gaspillé dans le monde. Cela représente 1,3 milliard de tonnes par an, soit plus de 160 kg par an et par habitant. Le coût direct de ces 1,3 milliard de tonnes de nourriture perdues ou gaspillées s’élève à 1 000 milliards de dollars (soit 143 dollars par personne).

Regardez aussi

Espagne : 28% des fruits et légumes importés proviennent du Maroc

Espagne : 28% des fruits et légumes importés proviennent du Maroc

L’Espagne a augmenté ses importations de fruits et légumes en provenance du Maroc. Selon les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *