Accueil / Actualités / Actu Maroc / PMV : le PIB du secteur agricole en hausse de 60% depuis 2008

PMV : le PIB du secteur agricole en hausse de 60% depuis 2008

Le produit intérieur brut (PIB) du secteur agricole a connu une hausse de 60% depuis le lancement du PMV.

La campagne agricole 2017-2018 a enregistré des résultats exceptionnels. En effet, le PIB du secteur agricole s’est élevé à 125 milliards de dirhams, ceci indique une hausse de 60% par rapport à 2008, année du lancement du PMV. La valeur ajoutée agricole a également connu un accroissement de 3,6%.

La production céréalière a progressé de 7% par rapport à la campagne 2016-2017 suite aux effets d’une pluviométrie abondante et régulière et de conditions climatiques clémentes et favorables. Le cumul de précipitations a atteint en effet 402,3 mm, en augmentation de 11% par rapport à une saison normale, ce qui a permis d’améliorer les retenues des barrages agricoles de 45%.

Le département de l’Agriculture confirme que les autres principales cultures ont également enregistré des rendements particulièrement élevés. La récolte des agrumes et des primeurs s’élève respectivement à 2,6 millions et 2 millions de tonnes, la production de l’oléiculture a augmenté de 28% pour atteindre près de 2 millions de tonnes, celle des légumineuses a progressé de 3,4%, alors que les cultures sucrières ont couvert 46% de la demande intérieure en sucre.

De surcroît, la filière viande a réalisé des résultats très positifs avec une production de viande rouge en hausse de 7% à 590.000 tonnes, de lait de 2,55 milliards de litres (+2%), de viande blanche de 690.000 tonnes (+13%) et de 3,3 milliards d’oeufs (+29%).

Aussi, les exportations des produits agroalimentaires ont atteint 2,9 millions de tonnes, soit une croissance de 4% par rapport à la campagne 2016-2017.

En ce qui concerne les exportations des primeurs et des produits maraîchers, elles se sont accrues de 5%, au moment où celles des agrumes et des tomates ont affiché des hausses respectives de 4% et 2%.

Les exportations des produits agroalimentaires ont généré des recettes de 53,5 milliards de dirhams, permettant au secteur de se positionner comme deuxième source de devises pour le Maroc, avec une part d’environ 22% du total exporté.

De plus, la campagne agricole 2017-2018 a été marquée par la réalisation d’un rendement moyen record de 23 quintaux par hectare pour les cultures céréalières, une première dans l’histoire du Maroc. Le rendement moyen a augmenté de 27% par rapport à la campagne précédente et de 7% par rapport à la saison agricole 2014-2015 durant laquelle le Maroc a enregistré la production record de 115 millions de quintaux pour une superficie de 5,37 millions d’hectares.

Cette performance dénote la percée et l’étendue des progrès techniques généralisés au niveau des exploitations agricoles céréalières après 10 années de mise en œuvre du PMV. Elle traduit également les grandes capacités d’intervention développées pendant cette période chez les agriculteurs et les professionnels du secteur et qui se sont traduites lors de cette campagne par le semis d’un million d’hectares en l’espace d’une semaine.

Encouragé par la dynamique et les bonnes performances de la saison 2017-2018, le ministère de l’Agriculture entrevoit la prochaine campagne agricole avec beaucoup d’enthousiasme et de détermination pour capitaliser les acquis engrangés par ce secteur vital de l’économie nationale qui a créé durant la période 2008-2018, plus de 250.000 emplois, dont 50% entre 2016 et 2017.

Ainsi, 2,2 millions de quintaux de semences certifiés et 680.000 tonnes d’engrais seront mis à la disposition des agriculteurs en 2019, outre l’extension à 610.000 hectares des superficies équipées en irrigation agricole et à quelque 1,5 million d’hectares de la surface assurée, dont un million réservée aux céréales et 500.000 aux arbres fruitiers.

Regardez aussi

Afrique est en passe de devenir un leader mondial Agritech

L’Afrique est en passe de devenir un leader mondial de l’Agritech

L’Afrique est en passe de devenir un leader mondial de l’Agritech, d’après une étude. Logiciels, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *