AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 27 novembre 2022
Accueil / Actualités / Actu internationales / Fruits rouges : Le Maroc continue sa croissance et suscite l’intérêt
framboises maroc
Framboise - ph : DR

Fruits rouges : Le Maroc continue sa croissance et suscite l’intérêt

La campagne marocaine de fruits rouges pousse à l’optimisme national, mais fait peur à la concurrence.

Lorsque nous parlons de baies, nous pensons généralement aux fruits rouges, tels que framboise, fraise, myrtille, mûre … Pourtant toutes ne sont pas de vraies baies puisqu’en terme botanique, les fraises et les framboises ne sont pas des baies, mais des faux-fruits. Toutefois, dans le langage courant, la notion de baie, ou de fruit rouge englobe ces dernières.

Depuis plusieurs années, l’excellent travail marocain dans la culture des fruits rouges n’est plus à démontrer. Sous l’impulsion du Plan Maroc Vert, le secteur a connu de grandes avancées, qu’il s’agisse de production, de superficies plantées ou de parts de marchés à l’export.

Dernier succès en date, le démarrage de la production au Maroc du Chilien Agroberries , le Maroc est devenu une référence absolue dans ce segment et cela se traduit aussi en terme de chiffres.

En effet lors de la campagne agricole 2020-2021, ce ne sont pas moins de 150.000 tonnes de fraises, 37.000 tonnes de framboises et 36.000 tonnes de myrtilles qui ont été produites par les agriculteurs du Royaume. En parallèle la superficie plantée a quadruplé passant de 2.680 ha à 9.650 ha ! Et enfin, l’export a atteint les 171.300 tonnes, dont 89.700 tonnes à l’état frais et 81.600 tonnes à l’état surgelé.

Une réussite qui attire en plus de nombreux investisseurs puisque de plus en plus de multinationales choisissent de s’implanter au Maroc pour approvisionner l’Europe, comme nous l’avons vu précédemment ; mais qui inquiète aussi la concurrence : « Nous sommes très préoccupés par la campagne de framboises », déclare Rafael Domínguez, directeur de Freshuelva. « Il y a environ deux semaines, le marché a été saturé d’offre et les prix sont tombés à des niveaux bas, ce qui s’est déjà produit l’année dernière et qui semble s’accentuer encore plus cette campagne. Le Maroc augmente les volumes d’exportation de framboise (…) ».

Au vu donc des conditions propices aux cultures de fruits rouges, à la proximité géographique européenne et à l’intérêt croissant des multinationales, il faut s’attendre à voir le Maroc continuer sa percée sur ce segment, et gagner des parts de marché inéluctablement.

Regardez aussi

Safran : l'Afrique du Sud en passe de devenir un acteur majeur du marché

Serghina : Le safran et les produits de terroir Bio à l’honneur

La commune de Serghina, dans la province de Boulmane, a célébré, samedi, ses produits de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.