AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / En France, des perturbations importantes impliquent le transit de camions espagnols
Le Maroc augmente exportations fruits et légumes Espagne
Fruits & Légumes - ph illustration : DR

En France, des perturbations importantes impliquent le transit de camions espagnols

Les manifestations en France ont des conséquences importantes sur l’industrie agricole espagnole, en particulier sur les exportations de fruits et légumes. Les récentes protestations des agriculteurs français ont non seulement entravé le transit des camions espagnols, mais ont également généré des perturbations significatives à la source, affectant la production et la distribution de produits périssables tels que le poivron, le concombre, la laitue, la tomate, les agrumes et la fraise.

Les camions transportant des fruits et légumes espagnols sont devenus des cibles directes lors des manifestations, entraînant la destruction de marchandises et des retards dans le transit sur le territoire français nous apprend la La Fédération espagnole des associations de producteurs-exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX). Ces perturbations ont des répercussions directes sur les marchés d’origine, entravant la récolte et le transport efficace des produits vers leurs destinations finales.

Les chiffres montrent l’ampleur de l’impact, avec les exportations espagnoles de fruits et légumes en janvier 2023 atteignant 1,14 million de tonnes pour une valeur de 1 636 millions d’euros. Les fruits les plus touchés comprennent les oranges, les mandarines, les fraises et les framboises, tandis que les légumes les plus affectés sont le poivre, le concombre, la laitue, la tomate et le chou.

L’Espagne, en tant que principal exportateur de ces produits, dépend largement des routes françaises pour atteindre ses principaux marchés, représentant environ 20% des exportations espagnoles en janvier, soit 194 000 tonnes. Ces difficultés de transit ne se limitent pas seulement à la France, car elle est également une étape cruciale pour d’autres marchés de l’Union européenne tels que l’Allemagne et des pays tiers comme le Royaume-Uni.

Lire aussi : Les agriculteurs français en colère, un éventuel blocage du marché de Rungis inquiète la profession

Pour la FEPEX, la situation actuelle soulève des inquiétudes quant à la stabilité du commerce agricole européen et met en évidence la nécessité d’une action coordonnée au niveau européen pour garantir le respect des droits fondamentaux des producteurs et assurer la continuité des chaînes d’approvisionnement alimentaire.

Partager

Regardez aussi

L'Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne doit faire face à un inquiétant vieillissement de la population agricole

En Espagne, le secteur agricole fait face à un défi de taille : le vieillissement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *