Accueil / Actualités / Actu Maroc / Fès-Meknès : la région se prépare à construire 32 barrages
barrages construction

Fès-Meknès : la région se prépare à construire 32 barrages

La région de Fès-Meknès verra naitre 32 barrages dans le cadre du PNAEI et du PNE.

Pour améliorer les ressources en eau à Fès-Meknès, deux programmes essentiels ont été concoctés par le ministère de tutelle. En effet, la région se prépare à réaliser 32 barrages pour booster l’approvisionnement en eau et par la même occasion, les activités agricole et industrielle.

Le lancement du Programme national 2020-2027 d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation a été présidé le 13 janvier 2020 par le roi Mohammed VI. Ce projet, qui nécessite un budget global de 115,4 MMDH, a consacré une enveloppe de 12 MMDH à la Région Fès-Meknès, rapporte LesEcos. Quant au Programme national de l’eau 2020-2050, il nécessitera un budget d’environ 380 MMDH. L’objectif du ministère est d’atteindre une capacité de stockage de 32 MMm3 d’eau, contre 18,5 MMm3 actuellement.

La région Fès-Meknès se prépare à réaliser 32 barrages, dont 4 classés dans la catégorie des barrages à «Forte contenance». Nécessitant une enveloppe de 6,7 MMDH, les 4 barrages vont ainsi, permettre l’amélioration des ressources en eaux de la région à hauteur de 1.287 MMm3. À l’heure actuelle, le bassin du Sebou.

Lire aussi : Maroc : bientôt la plus grande station de dessalement de l’eau de mer en Afrique

D’ici la fin du programme (2027), la capacité destockage du bassin du Sebou va passer de 5.549 Mm3 à plus de 8 MMm3. Le bassin du Sebou dispose d’une économie agricole et industrielle qui contribue de façon importante à l’économie nationale. D’une superficie de 40.000 km2, il renferme, en effet, 30% des ressources en eau de surface et 25% du potentiel des eaux souterraines du Maroc.

Il dénombre plusieurs activités agricoles importantes sur 1,8 million d’hectares, dont 357.000 ha irrigués, outre l’industrie agroalimentaire constituée de l’huile d’olive (60% de la production nationale) et du sucre (50%). Le bassin connaît, par ailleurs, une activité industrielle très développée.

Regardez aussi

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Cette campagne de sensibilisation anti-Covid-19 a pour objectif de préserver la santé des travailleurs agricoles. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *