Accueil / Actualités / Actu internationales / FAO : Réaliser une agriculture durable nécessite une approche intégrée

FAO : Réaliser une agriculture durable nécessite une approche intégrée

La FAO lance une publication exhaustive qui montre comment améliorer nos systèmes alimentaires.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé une publication exhaustive montrant comment améliorer nos systèmes alimentaires. La publication est intitulée  «Alimentation et agriculture durables: une approche intégrée».

A l’occasion du lancement de cette nouvelle publication, M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO a déclaré : «Nous avons atteint la limite du paradigme de la révolution verte. Nous ne pouvons pas continuer à produire des aliments de la même manière que dans le passé, en nous fiant aux techniques agricoles intensives, aux intrants chimiques et à la mécanisation, et nous avons besoin d’adopter une approche plus globale de la durabilité».

Le livre est une contribution fondamentale à l’importance qu’il convient d’accorder à la mise en place de cadres politiques permettant de faire face aux défis posés par le changement climatique et une population mondiale croissante, a souligné M. Graziano da Silva.

Il faut avant tout des politiques pour s’attaquer aux conflits d’intérêts qui surgissent inévitablement face à la nécessité d’un changement, a-t-il déclaré. Evoquant la nécessité d’améliorer les revenus et les opportunités d’agriculture pour les communautés rurales du monde entier, en particulier dans les pays en développement, il a déclaré que trop souvent, essayer d’intégrer de nouvelles techniques aux modèles existants ne permet pas «d’intégrer tous les acteurs et aller de l’avant».

Le chef de la FAO a ajouté: «La seule façon de réunir et d’harmoniser les choses pour aller de l’avant est de réviser les politiques et les orientations».

Regardez aussi

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

Framboise : Une culture plus élevée pour une production plus saine

« Une culture plus élevée empêche de nombreux agents pathogènes d’atteindre la plante ». Et si la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *