Accueil / Actualités / Actu internationales / Brexit/Exportations : Le Royaume-Uni accélère les négociations sur les contrôles aux frontières
Brexit/Exportations : Le Royaume-Uni accélère les négociations sur les contrôles aux frontières
Brexit/Exportations : Le Royaume-Uni accélère les négociations sur les contrôles aux frontières.

Brexit/Exportations : Le Royaume-Uni accélère les négociations sur les contrôles aux frontières

Les Britanniques ont annoncé que les contrôles aux frontières seront introduits par étapes.

Le Royaume-Uni a maintenant abandonné l’option de prolonger les négociations ou non, au 1er juillet 2020, entre lui et les pays membres de l’Union Européenne, dans le cadre du Brexit. Un accord doit donc être conclu dans les mois à venir, sinon le scénario du « no-deal » suivra.

Aujourd’hui, une nouvelle consultation entre Boris Johnson et la délégation européenne sur la manière de procéder dans les négociations aura lieu. Selon un porte-parole du gouvernement britannique, les deux parties ont également décidé d’organiser des cycles de négociations intenses en juillet, selon Freshplaza.

Selon M. Gove, après la période de transition, le Royaume-Uni se retrouvera en dehors du marché intérieur et de l’union douanière. « Nous serons prêts pour les contrôles douaniers et juridiques », a déclaré M. Gove dans un discours lundi. Les Britanniques ont annoncé que les contrôles aux frontières seront introduits par étapes pour permettre aux entreprises touchées par la crise du coronavirus de se préparer. Ces étapes se dérouleront jusqu’en juillet 2021, date à laquelle des contrôles stricts aux frontières seront mis en place pour les produits européens.

Lire aussi : Avocats : Le Maroc trace sa voie en Europe et triple ses exportations

En février, Michael Gove a déclaré que les importations en provenance de l’UE devraient être soumises aux mêmes contrôles que les produits provenant du reste du monde. Toutefois, selon le Financial Times, le gouvernement prévoit de mener temporairement une politique plus indulgente à l’égard des marchandises (produits agricoles, fruits, légumes,… ndlr) européennes arrivant dans les ports britanniques, qu’un accord commercial ait été conclu ou non.

Toutefois, « Les importateurs, les exportateurs et les transporteurs ne peuvent plus attendre et devront se préparer aux conséquences du Brexit », déclare Ronald Hoekstra de CSI Fresh.

Regardez aussi

Maroc-Croissance-fulgurante-des-exportations-d-aubergines

Maroc : Croissance fulgurante des exportations d’aubergines

Les exportations d’aubergines ont connu une bonne performance au fil des années. Les exportations d’aubergines …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *