×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
mercredi 10 août 2022
Accueil / Technique / Dossier / Etat des lieux mondial de l’asperge
Marché mondial asperges prix offre demande
Asperges - ph : DR

Etat des lieux mondial de l’asperge

Marché mondial : l’asperge

La saison européenne des asperges n’en est encore qu’à sa période de culture, mais dans certains pays, on s’inquiète déjà de ce qui se profile pour la nouvelle année. En Espagne, les producteurs craignent que les précipitations de l’hiver soient insuffisantes et en Allemagne, les producteurs rencontrent des difficultés pour trouver de la main-d’œuvre saisonnière en provenance d’Europe de l’Est. Dans d’autres pays, le manque persistant de places en matière de fret aérien a entravé les saisons d’importation, notamment en Afrique du Sud, qui ne produit pas suffisamment d’asperges au niveau national pour répondre à la demande. Parallèlement, aux États-Unis, la forte demande de ce légume a permis aux producteurs d’obtenir des prix élevés.

Allemagne : l’asperge verte gagne du terrain

La production allemande d’asperges s’est professionnalisée depuis plusieurs années. Produit local et saisonnier, l’asperge a été l’un des grands gagnants de la crise du Covid-19. L’asperge verte, en particulier, connaît une progression notable dans la vente directe. Malgré l’augmentation constante des surfaces cultivées, les experts considèrent que le climat constitue un obstacle à la poursuite de la croissance à long terme. Compte tenu de la situation persistante de la crise sanitaire les inquiétudes se tournent, pour la prochaine saison, sur la raréfaction de la main-d’œuvre.

L’asperge blanche, en particulier, reste une activité locale et saisonnière. Avant la campagne nationale, on trouve des asperges de Grèce et d’Espagne, entre autres. Actuellement – pendant l’hiver – des volumes modestes d’asperges vertes du Pérou sont commercialisés, mais la demande est limitée, rapporte un négociant.

Italie : consommation d’asperges stable mais prix en hausse

En Italie, la consommation d’asperges a un caractère saisonnier très marqué. En automne et en hiver, la demande des consommateurs est très faible. Un acheteur important d’une chaîne de grande distribution italienne indique que les rayons sont actuellement remplis de produits importés du Pérou. L’acheteur le paye 9 euros/kg et le vend 11/12 euros. La consommation actuellement très faible, pourrait légèrement augmenter autour des fêtes de fin d’année. Mais les consommateurs italiens n’ont pas l’habitude d’acheter des asperges en hiver.

Selon les statistiques, 10,6 millions de familles italiennes ont acheté des asperges au cours des 12 derniers mois, se terminant en octobre 2021. Ce qui correspond à 40,7 % du total des familles italiennes. On constate une légère augmentation (+0,2 point) par rapport à 2020. La fréquence d’achat de la catégorie n’est pas élevée : elle est égale à 3,4 actes d’achat en moyenne par famille et par an, un chiffre assez stable ces dernières années.

Les familles dépensent en moyenne 3,91 € par achat unique d’asperges. Ce chiffre est en forte croissance par rapport à l’année dernière (+ 18,6 %) et même plus qu’il y a 2 ans (+ 20,4 %).

Espagne : inquiétudes quant au manque de pluie durant la saison de culture des asperges

L’Espagne est actuellement hors saison et importe des asperges vertes provenant principalement du Pérou. Selon le plus grand producteur et importateur espagnol, faire venir des asperges du Pérou est assez difficile et coûteux en ce moment en raison de la disponibilité limitée et des coûts élevés des frets aériens. « En une seule semaine, le prix des asperges péruviennes est passé de 2,60 dollars à 3,20 dollars. L’espace aérien est également utilisé pour importer d’autres fruits et légumes, des fleurs ainsi que pour les passagers. » La demande de fret aérien est élevée en raison de la faible disponibilité. En novembre, l’Espagne a également importé du Mexique à des prix raisonnables, ce qui a atténué la pression sur le marché. Maintenant, la saison mexicaine touche à sa fin et les volumes sont plus petits et plus chers, en raison de la forte demande des États-Unis. En Europe, des pays comme l’Allemagne ou la France ont une consommation très saisonnière. En revanche, la demande reste stable toute l’année dans des pays comme l’Espagne et le Royaume-Uni, et elle augmente pendant les fêtes de Noël et de Pâques. Selon l’importateur, la consommation au Portugal a augmenté de manière significative cette année et ce pays devient également un consommateur à l’année. C’est pourquoi, dans ces pays, les consommateurs continuent d’acheter des asperges malgré les coûts plus élevés actuels. « Les consommateurs d’asperges en Espagne, au Royaume-Uni ou au Portugal sont très fidèles malgré les prix », affirme l’importateur.

Grenade, la principale région productrice d’asperges en Espagne, commencera sa récolte vers le mois de mars, mais le secteur continue de regarder vers le ciel dans l’attente de pluies. La sécheresse rend la saison à venir très incertaine, car les exploitations n’ont eu qu’environ 100 ml par m² alors qu’il leur faut encore 150 ml pour terminer la période de croissance. D’autres produits, comme les olives, connaissent déjà de graves difficultés de récolte.

Afrique du Sud : saison difficile tant au niveau national qu’au niveau des importations

Le début de la saison des asperges en Afrique du Sud a été légèrement retardé de près d’une semaine, mais les températures plus chaudes du printemps ont permis d’atteindre le pic de production des asperges un peu plus tôt, entre la fin septembre et la première semaine d’octobre. Dans l’ensemble, la saison a été bonne, avec de fortes précipitations.

Pour l’instant, la production est faible, mais les producteurs vont rentrer des volumes à temps pour Noël.

Selon une acheteuse au détail, l’année a été mauvaise pour les asperges, tant au niveau local que pour les importations.

Localement, en raison du faible nombre de producteurs d’asperges en Afrique du Sud, « Nous ne pouvons pas obtenir les volumes dont nous avons besoin », dit-elle. Les importations ont été difficiles en raison des taux de change et des retards dans le fret aérien causés par la pandémie.

Selon un producteur d’asperges, il semble que la production soit plus faible en Amérique centrale et du Sud. « Nous constatons qu’il y a très peu d’asperges violettes disponibles dans le monde entier et nous n’avons donc pas été en mesure d’en importer. »

Les détaillants reçoivent parfois des demandes de clients concernant les asperges blanches, qui sont importées 12 mois par an, car personne ne les cultive plus en Afrique du Sud. Depuis que les restaurants ont été autorisés à rouvrir, les ventes ont nettement augmenté.

Les prix sont restés assez constants tout au long de l’année, avec seulement quelques légères augmentations. L’offre fluctuante a affecté la demande des consommateurs.

Amérique du Nord : des prix élevés grâce à une forte demande

Les asperges conventionnelles ont été abondantes ces derniers temps en Amérique du Nord.

« Les approvisionnements dans le pays ont augmenté cette année de manière assez radicale, si bien que le produit a été disponible en abondance, notamment en provenance du Mexique. Les exploitations agricoles, les superficies et les possibilités de faire entrer davantage de produits dans le pays augmentent continuellement au Mexique », explique un expéditeur. « Le Pérou fait également entrer des produits dans le pays, principalement par bateau. »

Il note également que de nombreuses régions de culture entreront en production au cours des deux prochaines semaines.

Cependant, l’asperge biologique est actuellement dans un cycle de production plus faible, comme cela était prévu.

« Nous sommes à peu près là où nous pensions être. Nous avons Baja qui est en train de terminer et Caborca qui est en train de s’animer au Mexique », dit un expéditeur de produits biologiques. « Nous commencerons à voir plus de production ici après le premier de l’an. D’une manière générale, nous prévoyons d’avoir des stocks décents disponibles dès la mi-janvier. »

En attendant, la demande de produits est forte, tant pour les asperges conventionnelles que pour les asperges biologiques. « Nous avons besoin de plus d’asperges que nous pouvons en obtenir. C’est la même histoire que la fin de l’année dernière et le début de cette année », dit l’expéditeur de produits biologiques.

Les températures plus fraîches et les vacances ont contribué à la demande de produits conventionnels. « Il y a eu beaucoup d’activités promotionnelles pour les fêtes ainsi qu’un bon intérêt et une bonne activité pour les légumes à cuire. Le changement de temps a multiplié les assiettes et je pense aussi que cela a été dû aux promotions des détaillants », explique l’expéditeur de produits conventionnels.

Tout cela fait que les prix des asperges biologiques sont élevés et se situent entre 30 et 40 dollars, une fourchette qui devrait baisser avec l’augmentation de la production biologique.

Pour les asperges conventionnelles, les prix ont augmenté assez rapidement au cours des deux dernières semaines et se situent entre 26 et 30 $ pour un lot de 11 lb. « C’est un bon niveau de rentabilité pour les producteurs et un bon niveau permettant aux détaillants de continuer à promouvoir et à faire de bonnes choses avec le produit dans les rayons de fruits et légumes », déclare l’expéditeur conventionnel.

Il fait remarquer qu’historiquement, le marché a connu une hausse importante, entre 30 et 50 dollars, pendant cette période, en raison de facteurs tels que la météo. Cependant, il ne prévoit pas de voir ce niveau de prix cette année étant donné la quantité de production à venir.

En raison des fêtes de fin d’année, le marché mondial revient le 7 janvier 2022 avec la myrtille.

Freshplaza

Regardez aussi

Une cellule de pesée intelligente des animaux à la ferme par le Pr Lahsen HAMMADA

Auteur : Pr. Lahsen HAMMADA – Département de Machinisme Agricole,  Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.