Accueil / Actualités / Actu internationales / Espagne: Plus de 3 500 hectares endommagés par la grêle

Espagne: Plus de 3 500 hectares endommagés par la grêle

Espagne: Murcia estime que plus de 3 500 hectares ont été endommagés par la grêle.

La grêle qui s’est abattue sur les vergers espagnols a endommagé près de 3 570 hectares et a induit la perte d’environ 9 067 tonnes de fruits.

Après les tempêtes de grêle qui ont frappé Murcie ces dernières semaines, le conseiller en eau, agriculture, élevage et pêche, Miguel Ángel del Amor, a visité une ferme de raisins de table à Aledo, où les intempéries ont détruit les cultures. Dans cette zone, sur un total de 429 hectares cultivés, 70 ont été touchés. La valeur des dégâts est estimée à 960 777 euros.

« Dans les communes touchées, le conseiller distribuera un fongicide qui facilite la fermeture des plaies et empêche la pourriture de la partie ligneuse de la récolte », a expliqué le conseiller.

Les zones endommagées se trouvent dans les municipalités de Jumilla, Lorca, Aledo, Alhama de Murcie, Librilla, Totana, Bullas, Cehegín, Moratalla et Cieza. Ensemble, elles totalisent 3 570 hectares endommagés et 9 067 tonnes de fruits perdus.

« La valeur des dommages aux cultures s’élève à 6 907 353 euros, sur la base des prix et des productions moyennes des trois dernières campagnes agricoles », a expliqué Miguel Ángel del Amor.

Les citrons, les oranges, les pêches, les nectarines et les vignobles sont les cultures les plus touchées à Alhama de Murcia, avec 115 hectares affectés, et la valeur des dégâts est de 1.001.671 euros. À Librilla, 115 hectares d’orangers d’une valeur de 672.934 euros ont été endommagés, et à Aledo, le temps a frappé 70 hectares de vignes d’une valeur de 960 777 euros.

Dans le district du Nord-Ouest, à Bullas, il existe plusieurs cultures endommagées, à savoir les abricots et les amandes, irrigués et non irrigués, les prunes, les pêches, les nectarines et les oliviers. Près de 266 hectares sont touchés et les pertes s’élèvent à 410 126 euros. À Cehegín, les prunes, les pêches, les nectarines, ainsi que les vignes et les amandiers irrigués et non irrigués sont les cultures touchées, réparties sur 439 hectares et avec des pertes totalisant 748 493 euros.

Enfin, à Cieza, les kakis, les prunes et les pêches sont les cultures qui ont le plus souffert de l’impact des tempêtes. Il y a 905 hectares affectés et la valeur des pertes est estimée à 961 817 euros.

Regardez aussi

Tomates le Maroc devient le 5ème fournisseur Ukraine

Russie : Un complexe de serres sur 100 hectares a commencé

Un complexe de serres pour la culture de légumes sur 100 hectares a commencé en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *