×
AgriMaghreb AgriAfriOuest AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Baisse de la production des fruits à noyaux en Espagne

Baisse de la production des fruits à noyaux en Espagne

Deuxième réunion d’analyse de la campagne sur les fruits à noyau en Espagne.

Le Département général des fruits et légumes en Espagne et le ministère de l’Agriculture Viticulture et de la pêche, l’alimentation et l’environnement (MAPAMA) a tenu la deuxième réunion d’analyse de la campagne de fruits à noyaux, où une baisse de 10% et 15% respectivement de la production de la pêche et de la nectarine a été estimée. Une diminution plus importante pour la prune a été notée en raison de problèmes de nouaison, tandis que dans le cas de l’abricot, une augmentation d’environ 5-10% est attendue.

Lors de la réunion, FEPEX ( Fédération Espagnole des Associations de Producteurs Exportateurs de Fruits, Légumes, Fleurs et Plantes Vivantes) a rapporté l’état d’avancement de la campagne dans les différentes zones de production. 

Il a également été constaté que la baisse de production prévue en Espagne est similaire voire supérieure à la France et l’Italie, principaux concurrents sur les marchés européens.

Le ministère a également souligné l’effet des conditions météorologiques difficiles de cette année induisant un taux élevé d’accidents. Ainsi, des accidents de gel ont été déclarés sur plus de 8 000 hectares et de grêle sur quelque 20 000 hectares, selon Agroseguro.

En 2017, les exportations espagnoles de la pêche ont enregistré une augmentation de 12%, avec 453 550 tonnes, la valeur diminuant de 2,4%, pour un total de 376 millions d’euros. Tandis que les exportations de nectarine se sont élevées à 468 445 tonnes (+ 13% ) et 418,4 millions d’euros (+ 3%), selon les données de la Direction Générale des Douanes.
Pour l’abricot, le volume des exportations s’est élevé à 88 996 tonnes (+ 12%) pour une valeur de 108,8 millions d’euros (-5%), tandis que les livraisons de prunes ont été réduites de 9,5% en volume et de 11% en valeur , totalisant 98 622 tonnes et 99,4 millions d’euros.

Avec FEPEX

Regardez aussi

framboises maroc

La framboise marocaine gagne du terrain sur les marchés européens

Comment la framboise marocaine fait de plus en plus de mal à l’Espagne ? Pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *