Forum Commentaires: اناعبدواعوني'من'الراشدية'مكاين.لااعانة'لاوالوا'عندي'الارض'درت'البيرولاغراس..صاوبت.الملفات.باكمالها.والرخص.منذ12السنة..سير..اجي..من.ارفود..الى.الراشدية..ولاحيات.لمن.تنادي..بجهتناوالله'الرحيم.. -- Bonjour, Nous sommes un média en français et en arabe. Vous trouverez le même contenu en langue française ici :… -- En français ce serait mieux #!! -- الله ارحمو ويغفر ليه ولوالدينا ولنا ولجميع المسلمين انا لله وانا اليه راجعون الله يرزقكم الصبر -- Je recherche à Montréal, Québec, les huiles d'Olives du Maroc, extra vierge, certifiée, avec identification du producteurs et preuve du… -- - Forum: -- Bonjour Aimerais bien me renseigner sur le courage des puits J’ai un terrain de trois hectare… -- Bonjour, Merci et bravo pour le concepteur de ce site. J’envisage de planter 22 hectares d… -- Salam à tous : Nous sommes une société d’édition et d’intégration de logiciel de gestion d… -- Salam, Je suis un MRE qui veut s’installer au Maroc prochainement. Après le Corona j’e… -- Cher Messieurs, Je m’appelle Miriam et je travaille dans le département commercial de la sociét… -- Bonjour, Nous préparons pour bientôt notre retour au Maroc. Quelle est la fourchette habituelle p… -- Si vous etes interessés par l’export, nous vous proposons de nous rejoindre: plus de 200 com…
Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Egypte perturbe les exportations européennes
L’Egypte perturbe les exportations européennes
L’Egypte perturbe les exportations européennes - photo:DR

L’Egypte perturbe les exportations européennes

L’Egypte, premier acheteur mondial de blé, perturbe les exportations européennes.

Les cours européens des céréales sont revus à la baisse ce mercredi 17 février. En cause, les exigences sanitaires de l’Egypte, premier importateur mondial de blé.

Les cours européens des céréales sont revus à la baisse ce mercredi 17 février à la mi-journée sur fond de tensions persistantes autour des critères sanitaires pour l’importation de blé en Egypte, premier acheteur au monde.

Les marchés ont repris leur tendance de baisse ce mardi 16 février, après une hausse enregistrée ces derniers jours, qualifiée de « phase de correction technique », indique le cabinait français Agritel dans une note. La moisson record de blé et le manque de dynamisme des exportations pèsent sur les prix depuis plusieurs mois.

On annonce qu’un bateau de blé canadien a été refusé du fait d’un taux d’ergot (une maladie du blé) trop important. L’Egypte a déjà refusé en début d’année un cargo de blé français pour les mêmes raisons. Après avoir un temps envisagé d’appliquer une tolérance zéro pour l’ergot, Le Caire est finalement revenu sur sa décision mais l’épisode a rendu les exportateurs prudents sur leurs réponses aux appels d’offres égyptiens. En parallèle, les blés français demeurent impactés sur la scène internationale par la compétitivité des origines ukrainiennes, favorisées par la chute de leur devise.

Sur Euronext vers 13h GMT, la tonne de blé perdait 50 centimes sur l’échéance de mars à 152,75 euros et 25 centimes sur celle de mai à 160,25 euros. 13 000 lots avaient été échangés. Le maïs perdait 75 centimes sur l’échéance de mars à 148 euros, ainsi que sur celle de juin à 156,75 euros. Près d’un millier de lots avaient changé de main.

Regardez aussi

Maroc les exportations agricoles sont passées de 17 à 40 milliards de dirhams

Maroc : les exportations agricoles sont passées de 17 à 40 milliards de dirhams

Les exportations agricoles sont passées de 17 à près de 40 milliards de dirhams entre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *