Accueil / Actualités / Actu internationales / La culture et l’exportation d’algues, un marché hyper attractif en Asie
culture et exportation algues un marché hyper attractif en Asie

La culture et l’exportation d’algues, un marché hyper attractif en Asie

Bahreïn veut devenir un leader dans la culture et l’exportation d’algues, en raison de son potentiel.

Le marché mondial des algues est potentiellement énorme et très attractif. Et Bahreïn pourrait devenir une plaque tournante au Moyen-Orient pour la culture et l’exportation de diverses plantes marines afin de répondre aux besoins croissants des consommateurs d’Extrême-Orient, rapporte la plateforme zawya, un média local.

Par exemple, les algues sont très populaires en Chine, au Japon, en Corée et en Thaïlande. Elles sont utilisées pour faire des soupes, des nouilles ou transformées en vinaigrettes de saison riches en fibres, calcium, magnésium et iode.

Les cinq députés, menés par Mohammed Bouhamoud, président du comité des services publics et de l’environnement de Bahreïn, estiment que les entreprises sont prêtes à investir leur argent dans le secteur des algues.

« Il y a un énorme intérêt local, régional et international pour investir dans les fermes aquatiques de Bahreïn, et il ne s’agit pas seulement de poissons… mais aussi de plantes marines », a déclaré Bouhamoud.

Les herbes marines sont importantes pour l’écosystème et le processus de pêche. Des études ont montré que certaines espèces d’algues constituent l’une des meilleures sources végétaliennes de vitamine B12 bioactive, avec toute une série d’avantages pour la santé.

Lire aussi : Aquaculture : la FAO et le ministère de l’agriculture pilotent un projet de 2,5 M‎$ au Maroc

« Les algues comestibles – ou légumes de mer – sont connues pour leur usage en cuisine, mais elles servent à d’autres fins : dans les médicaments, les cosmétiques, les spas, etc. Le marché est potentiellement énorme et attrayant. Avec la tendance actuelle en faveur des produits issus de l’agriculture biologique, Bahreïn ne devrait pas manquer cette opportunité », a ajouté Bader Al Tamimi, président du conseil municipal du sud et membre du conseil de Ras Hayaan.

Dans d’autres pays, la culture des algues fait également son chemin. Sur la côte est des États-Unis et du Canada et en Irlande, des entreprises produisent des algues en bassins, notamment pour la consommation humaine, et leurs marchés se développent grâce aux exportations.

Regardez aussi

Maroc : plus de 600.000 ha sont désormais irrigués au goutte à goutte

Covid-19 : Malgré la crise sanitaire, l’économie marocaine résiste

Covid-19: L’économie marocaine, une résilience à toute épreuve malgré une crise sanitaire sans précédent. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *