Accueil / Actualités / La Corée du Sud soutient l’agriculture en Ouganda
La Corée du Sud soutient agriculture en Ouganda
La Corée du Sud soutient l'agriculture en Ouganda.

La Corée du Sud soutient l’agriculture en Ouganda

La Corée du Sud donne 8 millions de dollars pour soutenir l’agriculture en Ouganda.

Le gouvernement de la Corée du Sud, par l’intermédiaire de l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), a alloué 8 millions de dollars au renforcement des capacités de la chaîne de valeur des semences ougandaises pour les principales cultures horticoles.

L’objectif du projet étant d’augmenter les revenus agricoles du pays d’Afrique de l’Est grâce à l’amélioration de la productivité et de la qualité des cultures horticoles, les subventions seront, selon Hortidaily, acheminées au gouvernement par le biais de l’Organisation nationale de recherche agricole (NARO) et de ses institutions affiliées pour travailler à l’amélioration des capacités de recherche liées aux semences, en augmentant production et qualité des cultures cibles, et mise en place d’un système de diffusion de semences de qualité par les principaux agriculteurs.

Lire aussi : Maroc : un soutien de 250 M$ pour la stratégie Génération Green

Ces cultures cibles qui ont été discutées en tenant soigneusement compte de la consommation et de la génération de revenus comprennent: la tomate, le chili, l’oignon et le nakati (un légume local).

Selon le rapport du Bureau national ougandais des statistiques de 2019, l’agriculture en Ouganda représente 70% du taux d’emploi bien que la majorité soit toujours bloquée dans l’agriculture de subsistance. Le même rapport indique que le secteur fournit la moitié de toutes les exportations et représente un quart du PIB.

Source : hortidaily

Regardez aussi

Agrumes : bien comprendre l'évolution du marché américain

Le premier exportateur mondial d’orange Valencia n’est autre que l’Egypte

Le premier exportateur mondial d’orange Valencia n’est autre que l’Egypte. L’Egypte détrône l’Espagne et devient …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *