AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Les consommateurs français souffrent de la flambée des prix des fruits et légumes
Marché légumes
legumes - ph : DR

Les consommateurs français souffrent de la flambée des prix des fruits et légumes

Flambée des Prix des Fruits et Légumes : Un Fardeau pour les Familles Françaises.

Les prix des fruits et légumes ont connu une augmentation alarmante au cours des dernières années en France, affectant durement le budget des ménages français. Selon l’observatoire annuel des prix des biens de consommation courante publié par l’association Familles Rurales, les prix de ces produits de base ont augmenté de façon vertigineuse de 16% entre juin 2022 et juin 2023, suite à une hausse déjà significative de 11% entre 2021 et 2022.

Familles Rurales, une association de défense des consommateurs, a réalisé des relevés de prix dans différents types de commerces, dont hypermarchés, supermarchés, discounters et spécialistes bio. Au total, 114 relevés ont été effectués dans 39 départements, et les résultats sont inquiétants.

En analysant les données, on constate que la plupart des fruits et légumes ont connu des hausses de prix substantielles en seulement un an. Par exemple, le kilogramme de bananes conventionnelles s’est vendu à 2,51 euros (26,68 dirhams), soit 30% de plus qu’un an auparavant. Les fraises rondes bio ont atteint la somme de 15,23 euros soit (161,88 dirhams) le kilo, affichant une augmentation de 22%, tandis que les carottes bio se sont vendues à 2,96 euros (soit 31,46) le kilo, soit une hausse de 35%.

Ces hausses de prix impactent sévèrement les familles françaises et donc la consommation de fruits et légumes. Pour une famille de deux adultes et deux enfants suivant les recommandations du Plan national nutrition santé (PNNS) en consommant cinq fruits et légumes par jour et par personne, le coût mensuel atteint désormais une fourchette allant jusqu’à 241 euros, soit 2561,60 dirhams par mois ! Cela représente entre 10% et 18% d’un SMIC net mensuel, ce qui est particulièrement préoccupant pour les ménages aux revenus modestes.

Même en optant pour les cinq fruits et légumes les moins chers de l’été, à savoir les bananes, la pastèque, le concombre, la laitue et la courgette ou la carotte, le budget reste conséquent, s’élevant entre 65 euros (en conventionnel) et 100 euros (en bio) par mois pour cette famille.

L’envolée des prix des fruits et légumes est un phénomène persistant depuis une décennie. Selon l’Insee, entre 2013 et 2023, le prix des fruits a augmenté de 43% et celui des légumes de 73%. Une croissance bien supérieure à celle de l’alimentation en général (+28%) et de l’indice général des prix à la consommation (+17%).

Un véritable gouffre financier pour les consommateurs français, et qui devrait dans un monde utopique, permettre une hausse de la rémunération des producteurs, mais ces derniers font face à un problème important d’intermédiation en général.

Avec l’AFP
Partager

Regardez aussi

Le Maroc, un pionnier en matière de traçabilité animale

Aïd Al-Adha : Près de la moitié des ménages achètent leurs animaux de sacrifice une semaine avant la fête, selon une étude

Une récente étude de terrain, conduite par le ministère de l’Agriculture, a révélé que 49% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *