Accueil / Actualités / Actu Maroc / Comader : bientôt un appui financier des petits agriculteurs
Comader : bientôt un appui financier des petits agriculteurs
Comader : bientôt un appui financier des petits agriculteurs.

Comader : bientôt un appui financier des petits agriculteurs

La coopération entre le CAM et la Comader devrait aboutir à un appui financier des petits agriculteurs.

Récemment, le Crédit Agricole du Maroc (CAM) a reçu plusieurs professionnels de différentes filières agricoles ; des réunions, qui auraient pour but d’établir un plan d’action calibré et adapté pour chaque filière, surtout compte tenu du contexte difficile de la pandémie et de la sécheresse.

En effet, «en dépit de tous les efforts fournis pour faire face à la pandémie qui sévit dans le pays, l’agriculture n’a pas pu endiguer les effets de la sécheresse. Elle a eu raison de plusieurs cultures dont l’arboriculture fruitière, mais aussi le bétail. Ce qui a eu pour conséquence néfaste de réduire les revenus de plusieurs agriculteurs de taille petite à moyenne», indique à la Vie Eco, Mohamed Alamouri, Président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader).

Lire aussi : Maroc : un soutien de 250 M$ pour la stratégie Génération Green

Ainsi, «nous avons donc vu nécessaire de tenir une réunion avec le ministère de l’Agriculture, afin de pousser les banques, notamment le CAM, à s’impliquer dans l’amélioration de la situation de ces agriculteurs. Depuis novembre dernier, des réunions sont organisées par interprofession, deux fois par semaine et qui incluent également les opérateurs. A l’issue de ces réunions, le CAM envisage d’injecter 8 milliards de DH dans le monde rural cette année ; un budget qui pourrait augmenter en fonction des besoins», précise M. Alamouri.

Et d’ajouter : En tout cas, une convention tripartite sera signée entre le CAM, la Comader et le ministère de l’agriculture. La première est une convention de base qui regroupe ces trois parties. Une 2e est conclue entre le CAM et chaque interprofession et une dernière entre le CAM et chaque opérateur d’une filière. A cette date, il ne reste que 2 ou 3 interprofessions dont les contrats n’ont pas encore été signés sur les 19 que compte la Comader. Au final, nous avons l’ambition d’apporter l’appui financier nécessaire à ces agriculteurs sinistrés par les séquelles de la sécheresse.

Regardez aussi

Agriculteurs, attention aux vols d'avocats

Agriculteurs, attention aux vols d’avocats

En Afrique du Sud, les agriculteurs luttent contre les vols de noix de cajou, ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *