Accueil / Actualités / Actu Maroc / Chtouka : Les travaux de dessalement de l’eau de mer avancent à grands pas
Chtouka-Les-travaux-de-dessalement-de-l-eau-de-mer-avancent-à grands-pas
Chtouka : Les travaux de dessalement de l'eau de mer avancent à grands pas.

Chtouka : Les travaux de dessalement de l’eau de mer avancent à grands pas

Les travaux de dessalement de l’eau de mer à Chtouka dans la région d’Agadir avancent à grands pas.

Le taux d’avancement des travaux du mégaprojet de dessalement de l’eau de mer de Chtouka a atteint 70%. C’est ce qui ressort de la dernière visite d’une délégation officielle présidée par Ahmed Bouari, directeur de l’irrigation au sein du ministère de l’Agriculture, nous apprend Aujourd’hui Le Maroc.

Premier du genre, le projet de dessalement de l’eau de mer de Chtouka, qui entre pleinement dans les objectifs de la nouvelle stratégie agricole «Génération Green 2020-2030» et ceux du Plan agricole régional, a pour but de sauvegarder les ressources en eau et leur développement, tout en garantissant le capital investi dans l’agriculture d’exportation. Il consiste, en effet, en la mise en place des meilleurs procédés, technologies et équipements existants actuellement dans le domaine du dessalement de l’eau de mer et de la distribution de l’eau.

Ainsi, deux prises dans l’océan amèneront l’eau de mer dans un bassin de captage, à partir duquel émanera le pompage de celle-ci, après prétraitement vers la station de dessalement, détaille la même source. La station de dessalement (technologie d’osmose inverse) se situe à 300 m de la côte et à +44 m d’altitude, dans la commune d’Inchaden, au sein du Parc National du Souss-Massa.

Né d’une étude de pré-faisabilité, réalisée par le département de l’Agriculture avec le soutien de la FAO, complétée par celle effectuée par l’Agence du Bassin Hydraulique du Souss-Massa, ce projet d’envergure ambitionne également, de préserver la nappe phréatique de Chtouka, dont le déficit hydraulique table sur plus de 60 millions de m3 par année.

Regardez aussi

Pastèques : Les exportations du Maroc atteignent 45.397 tonnes en Espagne

Pastèques : Les exportations du Maroc atteignent 45.397 tonnes en Espagne

Les exportations de pastèques du Maroc ont atteint 45.397 tonnes en Espagne. Le Maroc a …

Un commentaire

  1. Avatar

    Bonjour;
    Félicitations pour notre volonté de produire de l’eau.
    SUGGESTION: N’est il pas possible de produire de l’eau en reproduisant le processus de la pluie ?
    Cela fait un bout de temps que j’en parle.
    Il se trouve que l’Espagne a adopté le processus et l’applique de manière artisanale.
    J’ai mis les données dans notre forum Tech-Agro.
    Je suis disposé à en débattre, exposer le processus ( bénévolement) en cas d’intérêt. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *